Le club Kibio Boxing du Chaudron a réservé un accueil triomphal hier matin à son héros, Alexis Germane, sacré le week-end dernier champion du monde amateur (Wako) de low kick, catégorie junior -57 kg.

Il n’a que 17 ans mais a déjà un palmarès déjà fourni : champion de France junior de kick-boxing, de K1-rules et désormais champion du monde Wako (-57 kg) : Alexis Germane, relativement novice dans les disciplines pieds-poings, se présente comme un des futur grand. Car le Dionysien – il habite la Bretagne – ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.
Pour atteindre le Graal, le week-end dernier à Rimini (Italie), l’adolescent s’est débarrassé de ses trois adversaires de la catégorie des moins de 57 kg low kick, tous aux points. D’abord un Ukrainien, puis un Italien en demie et enfin un Israélien en finale. « Ça n’était pas évident, j’ai gagné tous mes combats aux points, en trois fois deux minutes. Mais les entraîneurs des équipes de France, Fouad, Mohamed et Sofiane, m’ont bien coaché. »

A tel point qu’une nouvelle sélection est prévue dans quelques semaines, à l’occasion du championnat d’Europe Wako à Budapest, précédé d’un stage mi-juillet à Vichy. « Mais, pour l’instant, explique Henri-Claude Kibio, son entraîneur et président du club KB Chaudron, nous n’avons pas le financement. On a déjà dû se mettre en quatre pour offrir le voyage jusqu’à Paris puisque la fédération ne prenait en charge Alexis qu’à partir de Paris. C’est toujours comme ça avec les sports pieds-poings. Il y a quelques mois, lors du déplacement des jeunes aux championnats de France, on avait été obligé d’emprunter. Et les 25 marmailles ont été récompensés. C’est très difficile, ici, à La Réunion, de faire la promotion de nos jeunes. »

Alexis, pour la petite histoire, est le frère de Philippe, ancien boxeur du Noble art chez Yoland Chafre à Sainte-Marie, et qui vit et travaille – il est postier – en métropole. Alexis a effectué quelques crochets par la boxe anglaise d’ailleurs, puis vers l’athlétisme, avant de revenir à ses premières amours, d’abord à Bois de Nèfles avec Jean-Luc Robert, puis avec Henri-Claude au Chaudron. Elève en 1re au LEP l’Horizon au Moufia, il savoure sa récompense. D’autant qu’une fête était prévue au Chaudron, au club, pour honorer une nouvelle fois le nouveau champion du monde.

Texte : Jean baptiste Cadet
Photos : Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentTRIATHLON 0-3000 | Lamarque de référence
Article suivantMeunier tous sourires
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici