Le mois de mars a été prolifique pour le club portois d’Honorick Micho, Jeunesse Pieds Poings Déterminer à Avancer Team Rak Partout (sic) : 6 inscrits au championnat de France de kick-boxing et 6 médailles. Et ce n’était qu’un début.

Créée il y a moins de deux ans, la structure mise en place par Honorick Micho au Port, « Jeunesse Pieds Poings Déterminer à Avancer, Team Rak Partout » n’en finit pas de collectionner les trophées. Le mois de mars vient de consacrer ses porte-drapeaux sur les podiums nationaux et ouvre la voie à des trophées internationaux. Dans le détail :

  • Championnat de France universitaire de kick-boxing à Rouen (deux engagés) : Hypolyte Calizingoué 3e (bronze) ; Honorick Micho 1er (champion de France, sélectionné pour le championnat d’Europe)
  • Championnat de France kick-boxing fédéral à Paris (six inscrits, six médailles) : Espérence Mayron demi-finaliste (bronze, victoires en 8e et en quart) pour une première participation ; Anne-Laure Brisso 2e (argent, vice-championne de France) ; Hypolyte Calizingoué 2e (vice-champion de France) ; Mathéo Gauvin 1er (or, champion de France), le plus jeune du groupe et sans doute le plus prometteur ; Yoni Ranemachise 1er (or, champion de France) confirme son titre 2018 ; Honorick Micho 1er (or, champion de France), reprend son titre. Trois combattants sont sélectionnés en équipe de France : Ranemachise, Micho et Calizingoué, Gauvin est pré-sélectionné.
  • Championnat de France universitaire de savate boxe française à Nancy (deux engagés) : Honorick Micho et Hypolyte Calizingoué s’adjugent l’argent.
  • Championnat de France de boxe thaïe : médailles d’argent pour Mathéo Gauvin et Honorick Micho dans leurs catégories respectives. Il n’a pas manqué grand-chose pour accrocher l’or, simplement « un style thaï plus affirmé » selon Honorick Micho qui regrette de ne pas avoir marqué plus de points en projections et « clinchs » (coups de genou corps à corps).

Fort d’une trentaine de licenciés en kick-boxing et d’une cinquantaine en savate boxe française, le club portois s’affirme comme l’une des places fortes des disciplines pieds-poings de l’île. « Nous nous sommes recentrés sur Le Port après avoir lancé une antenne sur Saint-Louis, précise le fondateur et formateur. Nous nous entraînons tous les jours et le week-end, lors des compétitions, les ventes de crêpes nous assurent une petite trésorerie qui sert à financer nos déplacements. Je suis également épaulé par des licenciés diplômés pour certains cours. »

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentKaraté | La Réunion trois fois en or
Article suivantSurf Bali Pro | Jérémy Florès deuxième
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici