Olivier Yasser Lagarrigue a été l’un des grands animateurs de la Nuit des Champions 2019, en février dernier à Saint-Joseph. Le néo-sociétaire de l’ASCE Vincendo a méritoirement battu aux points le double champion du monde de kick-boxing Mickaël Peynaud devant un millier de spectateurs.

Patrick Payet, son épouse Pascale et toute l’équipe de l’ASCE Vincendo n’ont pas traîné, sitôt les lampions de la Nuit des Champions éteint sur le coup d’une heure du matin, dans la nuit de samedi à dimanche. Pas de le temps de savourer la magnifique victoire d’Olivier Yasser Lagarrigue sur Mickaël Peynaud : on doit faire place nette, ou plutôt Halle nette, débarrasser le parterre qui, quelques minutes auparavant, vibrait à l’unisson de son millier de gorges déployées, encourageant les fighters péi ou les p’tits gars de Vincendo. Venus des quatre coins de l’île, les spectateurs n’ont pas dû regretter le déplacement. A la grande satisfaction du premier édile de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, fier de pérenniser l’événement.

Les organisateurs avaient concocté un programme alléchant et copieux. Pas moins de 20 combats – finalement un combat a été annulé, El Habibou n’était pas au poids requis face à Moinache –, une flopée de jeunes en devenir et de belles confirmations, comme Lagarrigue, Sépéroumal, Imize ou Clain. Le détail de quelques combats :

Nifaut bat Poinin Coulin : opposition de poids lourds ne signifie pas spectacle au rabais. Les deux costauds ont tenu les trois rounds, se renvoyant coup pour coup. Avantage logique au sociétaire d’Elite Fight Club, plus précis et aux enchaînements convaincants.

Boivin bat Charitable : à la fougue du Dionysien, le Saint-Pierrois a opposé une boxe plus ordonnée et plus percutante. Disqualification de Danny Charitable qui devra discipliner sa boxe et éviter des réflexes de nakmuay. Mais la remarque vaut pour d’autres fighters péi…

Rivière bat Thaumas : belle victoire du Tamponnais face au Saint-Paulois au terme d’un duel entre boxeurs un peu frustres et pas encore « dégrossis » aux techniques pieds-poings.

Armand bat Filaumart : le Dionysien, un moment déstabilisé par la fougue du « local » de l’ASCE, est revenu dans le match et a construit sa victoire au fil des trois rounds. Filaumart est loin d’avoir démérité.

Grimoire bat Nana : l’une des bonnes surprises de la soirée. Le Saint-Paulois a opposé ses enchaînements poings face au Romainvillois qui l’a bien travaillé au corps avec ses pieds. Une victoire à la majorité des juges pour un jeune qui ne totalise pas dix combats.

Clain bat Martin : le Dionysien et le Bénédictin se sont livré une bataille tactique, très propre mais peu spectaculaire. Le protégé de Thierry Virapol a ébranlé le nakmuay de Jean-Luc Robert par un beau direct à la 2e reprise. Mais l’ex-champion de France, qui effectuait son retour sur le ring après un an d’absence suite à une fracture du bras lors d’un championnat du monde en Afrique australe, l’a emporté à la suite d’une projection dans l’ultime round.

Imize bat Nlate : deux combattants à la boxe rude. Averti plusieurs fois verbalement par l’arbitre pour tête en avant, le Romainvillois était arrêté, arcade ouverte, à la 2e reprise.

Zemia bat Manouere : le Dionysien, plus expérimenté que le Saint-Joséphois, a su endiguer ses assauts souvent désordonnés mais qui auraient pu faire mouche en plusieurs occasions. Une décision à la majorité acquise de justesse.

Sépéroumal bat Mayezo : le jeune Lyonnais, 19 ans, a posé beaucoup de problèmes au Dionysien. Longiligne, très mobile, déroulant une boxe très académique, Mayezo a fléchi face à l’impact physique imposé par le protégé de Saïd, notamment dans des corps à corps très bien maîtrisés. Une victoire importante pour Vianney qui doit encore franchir des paliers.

El Adel bat Saïd: furieuse empoignade entre ces deux filles. La Romainvilloise, plusieurs fois accusant le coup face au direct gauche de la Dionysienne, a su ordonner sa boxe et proposer quelque chose de cohérent face à sa fougueuse adversaire.

Koumetio bat Sala : le Parisien, très compact, n’a pas mis longtemps à mettre à la raison le Saint-Joséphois. Pied au plancher, il a martelé les cuisses de son adversaire  tout en le sonnant à plusieurs reprises par des directs tranchants. Une victoire sans discussion pour l’ex-champion du monde de full.

Lagarrigue bat Peynaud : l’ex-sociétaire de la Team Ezbiri, désormais rentré dans son île sous ses nouvelles couleurs saint-joséphoises, est métamorphosé. Le Réunionnais n’est plus l’homme d’un coup – le high kick, de préférence gauche – mais il développe une boxe variée, alternant middle et high kick avec des uppercuts et des directs. Très mobile, Lagarrigue a su s’extirper des répliques cinglantes du double champion du monde de full, qui a semblé déstabilisé par plusieurs remontrances de l’arbitre pour des coups de genou répétés. Sans doute le combat référence pour Olivier Yasser Lagarrigue.

Les résultats

Juniors -60 kg : Thomas Pingret (Savanna) bat Cédric Clain (Petite-Ile) ; Alexis Germane (Kibio) bat Andrany Perrault (Virapol Team) ; -67 kg : Damien Payet (SPBC) bat Djebryl Ligdamis (Team Basquaise); Julien Testan (Boutmez) bat Lucas Trulès (Kibio); -71 kg: Mathias Ringuin (SPBC) bat Samuel Técher (TBSA)

Classe B  -63,5 kg : Jérémie Berthet (ASBC) bat Yvann Tomé (ASCE Vincendo) ; -71 kg : Tom Soullière (Jet Boxing)  bat Mathias Bijoux (SPBC); -75 kg : Jean-Sébastien Boivin (SPBC) bat Danny Charitable (UBCDLS) ; -81 kg : Jérémy Rivière (Baobab) bat Jovanny Thaumas (AOGF); +91 kg : Damien Nifaut (Elite Fight Club) bat J. Wilfrid Poinin Coulin (Ematom 974)

Classe B -67 kg : Sara El Adel (Romainville) bat Thérèse Saïd (BCBLR)  aux points; Classe A -57 kg : Alexis Armand (BDN) bat Jérôme Filaumart (ASCE V) aux points; -75 kg : Luidgi Grimoire (AOGF) bat Carl Nana (Romainville) aux points; -60 kg : Hendrick Clain (BDN)  bat Steven Martin (Virapol Team); Rémi Imize (BCBLR)  bat Hugues Nlate (Romainville) arrêt médical 2e round; -67 kg : Ulrich Zemia (UBCDLS) – Fabien Manouere (ASCE Vincendo) aux points

Pro -75 kg : Vianney Sépéroumal (BCBLR)  bat Jonathan Mayezo (Team Ezbiri) aux points; -63,5 kg : Alexis Koumetio Tsafack (Team Cyborg) bat Kevan Sala (ASCE V) arrêt arbitre 2e round; -67 kg : Olivier Yasser Lagarrigue (ASCE V) bat Mickaël Peynaud (Maccabi Paris) aux points.

 

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentSurf Bali Pro | Jérémy Florès deuxième
Article suivantYves MOREL| journaliste et producteur
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici