Les triathlètes de la Réunion attendait cette épreuve comme le Saint-Graal. Une compétition qui a de quoi faire rêver. Passer de 0 à 3000 mètres d’altitude au plus haut sommet de la Réunion en passant par Cilaos. Voilà qui a de quoi émoustiller plus d’un athlète.

Olivier Lamarque a inscrit samedi 15 juin 2019 son nom sur l’historique première édition de la 0-3000. En 4h31 minutes. Une course qui comportait une épreuve de natation dans le lagon de Saint-Pierre (1500m), suivi d’une course cycliste jusqu’à Cilaos (45 km) pour ensuite monter jusqu’au sommet du Piton des Neiges avec 10 km de course à pied.

Pari réussi donc pour François Pierré et l’équipe organisatrice de la première édition de la 0-3000 au Piton des Neiges. Le jour se lève à peine sur le lagon de Saint-Pierre que les compétiteurs désirent déjà en découdre prêts à s’élancer dans les eaux paisibles du lagon. Le calme avant la tempête. 7h05, le départ est lancé pour une épreuve attendue comme le messie et qui à n’en pas douter s’inscrit d’ores et déjà comme la référence en matière de triathlon à la Réunion tant par son originalité que par sa difficulté. Les organisateurs ont vu grand, et se sont octroyés l’aide des militaires du 2ème RPIMA avec plus de soixante hommes répartis sur le trajet pour mener à bien leur difficile tâche. Une organisation carrée, qui a ravi les participants.

Seconde édition ?

Côté sportif, nombres de prétendants avaient envie d’inscrire leur nom sur cette première afin d’enrichir leur palmarès. Et c’est Olivier Lamarque qui décroche la timbale avec une course parfaitement maîtrisée.
Aux avants postes pourtant, la bataille fut rude avec Clément Bach et Sébastien Macé qui étaient à la manœuvre ne laissant que peu de chances à leurs poursuivants. La montée sur Cilaos leur permettait de creuser encore un peu plus l’écart. Mais c’était sans compter sur la détermination d’Olivier Lamarque qui ne s’en laissait pas compter pour reprendre son avantage dans l’ascension du Piton des Neiges. Une course qu’il termine en 4h31 devant Clément Bach, suivi par Loïc Mousselet et Frédéric Henze, Sébastien Macé terminant à la douzième place derrière Romain Lelong.
Gageons que l’on verra une seconde édition en 2020. François Pierré réserve pour l’instant sa décision le temps de digérer ses 6 mois de travail et de savourer son succès.

Texte: Anakaopress
Photo: Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentCourse à pied | Succès pour les foulées de Boucan
Article suivantJudo | clap de fin
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici