« Héroïque SODVB »

Stéphane Mouezy est un ogre de travail, un boulimique dans le domaine du sport. Président du Saint-Denis Olympique Volley-Ball, président du « Volcan Réunion », association porteuse de l’académie Claude Chanou, trésorier du comité olympique du CROS, il siège au conseil d’administration de la Fédération française de Volley-Ball en tant que représentant ultra-marin. Il revient pour nous sur la saison historique du SDOVB.

Le Saint-Denis Olympique Volley-Ball a remporté le championnat de la Réunion chez les garçons et les filles. Consécration d’une politique sportive menée sur le long terme avec des coachs à l’écoute et un esprit de famille qui aura fait toute la différence. Retour avec Stéphane Mouezy, l’homme de la situation et l’artisan de cette « success story ».

La Saison 2017-2018 a été exceptionnelle pour Saint-Denis Olympique Volley-Ball.
Stéphane : Effectivement. C’est une année historique. Les garçons n’avaient pas remporté le titre de champion de la Réunion depuis 1992 sous l’ASPTT. Trois finales sans jamais gagner. Ils ont eu leur revanche.
Cette année, ce qui a fait la différence, c’est sans nul doute la cohésion du groupe. Côté joueurs, nous n’avons pas de pointure, mais c’était sans compter sur notre entraineur Stanley CES qui a su insuffler et créer un esprit de groupe et faire se transcender les joueurs. Il a su administrer une grande rigueur. Et traduire cette notion de « gagne » qui nous faisait défaut.
Il sait aborder les problématiques, avoir les bons mots, faire passer le message dans le plus grand calme. Sans excès.

Cela a représenté un sacré challenge ?
Stéphane : Oui on a été un an sans entraîneur. Pour avoir jouer dans notre club quatre ans, avant de devenir coach, il connaissait bien les gars et leur potentiel respectif.
Il est très à l’écoute.

Les filles n’ont pas démérité non plus ?
Stéphane : Avec 14 victoires consécutives en championnat de la Réunion, la passation de pouvoir avec David Françoise a permis de pérenniser le succès. Notre secret, c’est cette volonté de gagner qui nous anime tous, on ne trouve le plaisir que dans la victoire. Depuis des années.
Anne-laure, Sarah et Nanette ont su passer le flambeau. Elles ont permis à la nouvelle génération de s’installer en équipe première.
C’est notre état d’esprit et les valeurs que nous partageons qui font que en sommes là.

De nouvelles recrues pour la saison à venir ?
Stéphane : Oui, si nous voulons continuer de surfer sur cette vague de victoires, c’est essentiel. Deux réunionnais en pro B nous rejoignent : il s’agit de Fabien Vergoz d’Orange et de Laurent Soundron de Saint-Jean d’Illac près de Bordeaux.

La saison s’annonce sous les meilleures auspices ?
Stéphane : Oui mais c’est un travail d’équipe et de longue haleine. C’est l’esprit de famille qui domine, une certaine ambiance aussi que l’on doit à Laurent Commorassamy, vice président du club. Homme de terrain, l’humain est son sacerdoce.

Texte: Anakaopress
Photo: Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentZoé LEMAIRE | Fit et fun
Article suivantGuillaume HOARAU | Seconde jeunesse
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici