Les espoirs réunionnais n’ont pas remporté de finale à l’occasion des championnats de France espoirs de taekwondo. Ils ratent les places du podium mais ont montré de réelles qualités de combattants. Ce n’est assurément que partie remise. Seul Denilson Vardapin décroche une médaille de bronze.

Pas de victoire au bout mais un beau parcours pour la délégation réunionnaise de taekwondo ce week-end lors des championnats de France espoirs de la discipline. Britanie Antier, jeune taekwondoiste de 15 ans du TDK 974, qui effectuait sa première année en juniors, n’a pas démérité. Surclassée en Espoirs de – 21 ans en -46 kg, elle a remporté haut la main son 16e de finale malgré son jeune âge, mais aussi son 8e de finale avant de s’incliner en quarts de finale, aux portes du podium.

De son côté, Denilson Vardapin du Tiger Club, inscrit en moins de 54 kilos, s’est incliné en demi-finale contre un membre de l’équipe de France, après des combats relevés en 16e, 8e et quart de finale. Il remporte tout de même la médaille de bronze.

Jean-Laurent Abemonty n’a pas démérité le lendemain lors du Critérium des Masters, mais le combattant réunionnais, inscrit en moins de 68 kilos a été éliminé dès le premier tour.

Photo : facebook

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentL’haltérophilie sport olympique
Article suivantRugby | où sont passées les vraies 3e mi-temps ?
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici