Aucune victoire, aucun but : Voici le bilan de la Saint-Pauloise après 4 journées de Championnat. C’est famélique. Le match de ce dimanche face à l’ACF Piton Saint-Leu a au moins permis aux joueurs de Jean Yves Dafreville de ne pas perdre, pour la première fois de la saison. Maigre consolation.

Les Saint-Paulois sont avant-derniers du championnat. Même si à ce stade, le classement n’est pas forcément significatif, que la saison est encore longue, et que Saint-Paul n’est pas encore reléguée (loin de là) : C’est une statistique qui fait tâche pour ce club pourtant habitué aux hauteurs du classement il y a encore quelques saisons.
Ce dimanche, il y a eu du mieux dans le jeu, c’est incontestable et Jean Yves Dafreville l’a très justement souligné… Mais faut-il vraiment en tenir compte ? En face, Piton Saint-Leu avait jusqu’alors perdu 3 fois en 3 matchs. Sans manquer de respect à cette formation promue, elle ne fait pas parti des cadors du championnat. Ceci explique peut-être cela.
Piton aurait même pu l’emporter, sans une superbe parade du gardien Etienne Leroy sur Penalty (50’).
0-0 : Le score à la fin du match. Une rencontre qui ne restera pas dans les annales, vu la pauvreté du jeu proposé par les deux formations.
Sur le papier, Saint-Paul dispose pourtant d’une belle équipe : Andy Permal est un attaquant de grande qualité, facilement capable de marquer plus de 10 buts en une saison.
Notons aussi les récents apports de joueurs expérimentés tels que Tossem, Diawara, Boulard ou Tatel : Des joueurs qui connaissent bien la R1, et qui ne seront pas de trop pour encadrer une équipe encore trop tendre pour l’instant.
Le prochain match face au Saint-Denis FC sera tout sauf un exercice facile pour Saint-Paul, qui devra à tout prix éviter la défaite, sous peine de perdre du terrain sur les autres formations également en lutte pour le maintien.

Texte : Kevin Payet
Photos : Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentSainte-Marie gagne sans convaincre
Article suivantFoulées semi-nocturne de Saint-Leu
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

1 COMMENTAIRE

  1. Svp qd vs faites un article sur club… Mettez la photo du club ou joueur du club concerné…un peut de respect merci.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici