Les Portois ont frappé un grand coup ce dimanche, après leur victoire 2-1 face au Saint-Denis FC. Pourtant, tout n’a pas été simple pour la Jeanne, qui a balbutié son football durant toute la première période.  Retour sur l’affiche de cette 16ème journée de championnat.

Cette rencontre entre le 3ème (La Jeanne) et le 5ième (Saint-Denis FC) promettait beaucoup. Nous n’avons pas été déçus.

Un match qui démarre sur les chapeaux de roues : après une longue période de domination portoise, les dionysiens récupèrent le ballon dans leur camp, et lancent Akbar Assoumani en profondeur. Le joueur prend tous les défenseurs portois de vitesse et tire aux 20 mètres. Grégory Pausé est battu. 1-0

Après cette ouverture du score, la Jeanne pousse, fait le siège face au but adverse, mais sans parvenir à trouver la faille.  Tour à tour, Douniama, Rasolofo, et Miranville échouent face à la cage gardée par le très bon Yoan Médor.

A la mi-temps, les canaris sont devant au score, mais peinent dans le jeu.  A l’inverse, les portois accumulent les tentatives, mais sont trop brouillons pour espérer égaliser.

La pause sera salvatrice pour les mauves : dès l’entame, Adrien Baur s’illustre par un coup franc qui passe de peu à côté de la cage dionysienne (46′).

Les Portois monopolisent le cuir, mais sans parvenir à trouver la faille.

L’égalisation n’intervient qu’à l’heure de jeu, et quelle égalisation !  Lenndhy Miranville déborde sur le côté droit, repique dans l’axe, frappe à 30 mètres, et trouve la lucarne. Yoan Médor est resté prostré sur sa ligne et n’a pas bougé.

Le Port revient donc à hauteur des dionysiens, il reste 30 minutes à jouer. A ce moment-là, on se dit que tout est possible, et que le match peut basculer d’un côté comme de l’autre.

Les mauves, sans doute portés par leur but, continuent de presser et trouvent, logiquement, le chemin des filets pour la seconde fois en moins de 10 minutes : Douniama récupère le ballon à l’entrée de la surface, et lance Himlane M’Houdine en profondeur, lequel se joue du gardien adverse et pousse la balle dans le but vide. (71′).

En l’espace de 9 minutes, la Jeanne a refait son retard et pris l’avantage.  Un coup de massue, qui prive les jaunes de conclusions malgré quelques tentatives.

Pour Jean-Max Trépor (Entraîneur du Port), lucide dans la première mi-temps, : “on a eu du mal. On a perdu des ballons bêtement, ce qui nous a été fatal lors de l’ouverture du score du Saint-Denis FC. Au retour des vestiaires, on était gonflé a bloc. On savait qu’on ne méritait pas de perdre, et qu’on avait cette capacité mentale pour revenir. 

Pendant toute la première période, j’ai analysé le jeu de nos adversaires, afin d’exploiter ses points faibles. Ça a payé.”

La Jeanne se sait désormais attendue, mais a aussi conscience que son effectif ne lui permet pas de jouer sur tous les tableaux.

Les mauves sont encore en course dans les deux coupes, et ne devront pas perdre trop d’énergie lors de ces joutes à éliminations directes qui peuvent s’avérer très éprouvantes.

Cette semaine, Trois-Bassins et surtout Saint-Pierre se dresseront sur la route des Portois. Deux rencontres très compliquées à gérer, et après lesquelles nous y verrons plus clair sur les capacités réelles de cette équipe.

Texte: Kevin Payet
Photos: Pierre Marchal

 

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentJean-Max Trépor | On a eu une force mentale
Article suivantR1 16e Journée | les leaders confirment
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici