Les joueurs du Tampon ont livré un combat acharné pour tenter de repartir avec une victoire. Ils se contentent d’un nul (21-21) lors d’un match épique aux multiples rebondissements.

Les spectateurs au nombre de 250 étaient venus pour voir du spectacle hier soir au gymnase de Bellepierre toujours aussi mal éclairé. Ils n’ont pas été déçu. Les joueurs des deux camps sont entrés dans l’arène avec la ferme intention d’en découdre. Et cela a mis à rude épreuves les nerfs du public, des bancs de touche et des arbitres. Les fautes se multiplient, les expulsions aussi. On sent une vive tension dans les deux équipes, qui tentent de pousser l’adversaire à la faute. Les Dionysiens, plus rapides en première période mènent le jeu. C’est l’expérience qui parle. Et une certaine solidarité tant en attaque qu’en défense. Les jaunes ne lâchent rien. 11-11 avant la reprise.

Il en sera tout autre en seconde période, où les Tamponnais revanchards se montrent plus agressifs avec un Goumane très inspiré.

La fin de match sera véritablement épique avec une équipe tamponnaise réduite à 3 face à cinq Dionysiens. Mais Lasours ne saura pas saisir la balle au bond pour l’emporter, multipliant les erreurs. Et devra se contenter d’un match nul. Rien de dramatique puisque les Dionysiens sont seconds au classement derrière Le Case Cressionnière.

Texte et photos Pierre Marchal

Résultats de la troisième journée
HBC Cambuston – Case Cressonnière : 17-47
Lasours – ASHB Tampon  : 21-21
JS Panonnaise – Chaudron HBCED : 27-29
JSB – Château-Morange : 27-39
HBC Bois-de-Nèfles – Joinville Montagne : 20-35
JS Saline – Saint-Pierre : 27-31

Classement provisoire

  1. Case Cressonnière avec 9 points
  2. Lasours avec 8 points
  3. ASHB Tampon avec 7 points
  4. Joinville Montagne HB avec 7 points
  5. Saint-Pierre HBC avec 7 points
  6. Château-Morange avec 7 points
  7. Chaudron HBCED avec 6 points
  8. JS Saline avec 5 points
  9. JSB avec 3 points
  10. HBC Bois-de-Nèfles avec 3 points
  11. JS Panonnaise avec 2 points
  12. HBC Cambuston avec -2 points
Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentVTT | Julien Chane Foc creuse l’écart
Article suivantLa revanche de Chamand
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici