Brahim Si Guesmi, haut gradé national d’aïkido, vient d’achever un séjour d’une semaine sur l’île à destination d’enfants et d’adultes. Au programme : souplesse, respect et énergie.

Certes, la discipline n’est pas souvent placée sous la lumière des projecteurs mais elle attire de plus en plus d’adeptes. Est-ce son refus de la « championnite » et de toute forme de compétition ? Sa « philosophie »,  basée sur le contrôle de l’assaillant, le déplacement et l’esquive ? Toujours est-il que l’aïkido, art martial japonais né au milieu du siècle dernier, mérite le détour.

Tout récemment, la ligue réunionnaise d’aïkido et de budo, présidée par Serge Cruz, sous l’impulsion de Moustafa Akoone, secrétaire de l’aïkido club de l’ouest, avait invité Brahim Si Guesmi, 6e dan, à un stage étalé sur une semaine à destination des enfants et des adultes sur toute l’île. Le point d’orgue en fut un rassemblement pour les enfants au Port, samedi 9 mars dernier.

Brahim Si Guesmi est l’un des rares « pros » de la fédération française d’aïkido et de budo, aïkikaï de France. Chargé de l’enseignement national, il intervient également dans les ligues métropolitaines et dans le monde entier. Il a débuté l’aïkido à l’âge de 9 ans et s’attache à transmettre, lors de ses cours, les valeurs de sa discipline. Il est ainsi intervenu à l’APAJH de Beauséjour Sainte-Marie au milieu d’élèves de l’école Montesori toute proche.

« Je donne des cours à l’attention d’enfants, d’ados ou d’adultes, confie le sensei. Ici [ndlr : à Beauséjour, où nous l’avions rencontré], c’est un public jeune dont le mot d’ordre est la concentration. A partir de là, tout est plus facile, le mouvement juste, l’esprit de la discipline, l’apprentissage qui grandit, non pas par rapport aux autres, mais par vous-même. Je m’applique à transmettre les bonnes situations, le réflexe juste, le mouvement juste. Lorsque toutes les conditions sont réunies, l’enfant est prêt à absorber ce qu’il voit en essayant de le reproduire dans des situations futures en transformant le conflit auquel il risque d’être confronté en le positivant. »

Ligue réunionnaise d’aïkido et de budo, maison régionale des sports, 1 route de la Digue, BP 335, 97490 Sainte-Clotilde. http://aikido-reunion-lrab.fr

Brahim Si Guesmi fait passer son message auprès des enfants.

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentThomas VOECKER a fait le job
Article suivantKaraté | La Réunion trois fois en or
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici