Ca y est. C’est fait. Le rêve du Saint-Leusien Donavan Grondin est en passe de se réaliser. Il s’est engagé avec l’équipe Arkéa-Samsic pour la saison 2020. Ce qui n’est du tout du goût des dirigeants du Vendée U qui comptaient sur lui pour la saison 2020. L’occasion était trop belle. Donavan évoluera désormais chez les pros.

Le coureur du Vendée U sera donc néo-pro dans la Continental Pro. Mais son club actuel n’apprécie pas de voir le coureur de 19 ans s’engager avec une équipe concurrente de Total Direct Energie, dont Vendée U est la réserve. Ses dirigeants lui avaient “demandé d’attendre la réunion avec Jean-René (Bernaudeau) pour statuer sur l’avenir de chacun”, déclare Damien Pommereau, directeur sportif du Vendée U. Mais Donavan, impatient, veut aller vite. Toujours plus vite. Et a décidé de saisir sa chance.

En conséquence, le 2e de la 4e étape du Tour du Loir-et-Cher (2.2) ne courra plus sous le maillot du club de DN1 jusqu’à la fin de la saison. Donavan Grondin, ancien Champion de France Cadets et Juniors sur route et Champion du Monde Juniors de l’Omnium, est actuellement 2e du Challenge BBB-DirectVelo des 19 ans.
Le Réunionnais avait laissé entrevoir de belles promesses tout au long de sa première saison au sein des rangs Espoirs. Champion de France Juniors l’année dernière à Plougastel-Daoulas, le sociétaire du Vendée U n’avait pas tardé avant de confirmer. Sous ses nouvelles couleurs, il s’était notamment illustré au Tour du Loir-et-Cher (2.2) par une 2e place d’étape ou encore à l’Essor Breton (Élite Nationale) avec une 4e position au classement général final. De quoi le satisfaire amplement. « Je suis content, même si l’on peut toujours faire mieux. En tout cas, ça me convient. Je ne m’attendais pas à être aussi bien » déclarait à l’époque Donavan.
Au cours de ses débuts chez les Espoirs, le Réunionnais avait eu l’opportunité d’emmagasiner beaucoup d’expérience. Engagé plusieurs courses par étapes en Classe 2, comme la Ronde de l’Oise, à travers les Hauts-de-France, le Tour du Loir-et-Cher ou encore Le Triptyque des Monts et Châteaux, il a pu découvrir le très haut niveau. ”Avec toutes les courses que nous avons faites, j’ai pu accumuler beaucoup d’expérience, soit avec le Vendée U, soit avec l’Équipe de France sur piste. C’est une bonne chose. Pour moi, c’est une bonne saison. J’ai pu toucher à tout. J’ai disputé pas mal de courses en Élite Nationale ou en Classe 2”.
Si le coureur de 19 ans a beaucoup appris grâce à la route, il n’en a pas pour autant délaissé les vélodromes. Sa discipline de cœur lui a également été utile. ”La piste m’a beaucoup aidé’‘, confirme le récent Champion de France de la poursuite par équipes, de l’Omnium et de l’Américaine. La saison prochaine, en vue des Jeux Olympiques de Tokyo, Donavan Grondin entend passer davantage de temps sur le plancher des vélodromes. ”Je serai plus axé sur la piste en 2020. Je vais me focaliser sur l’Américaine”, annonce-t-il.

Paré de ses nouvelles couleurs Arkéa-Samsic, gageons que Donavan saura encore nous faire rêver. Qui peut encore en douter.

Photo: Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentMagique Stephen Boyer
Article suivantPandathlon de l’Entre-Deux | Des milliers de personnes pour une grande cause
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici