Les organisateurs du Grand Raid tenaient hier une conférence de presse dans l’ancien hôtel de ville de Saint-Denis. Le comité organisateur a dévoilé le protocole sanitaire qui sera mis en place à cette occasion, aussi bien pour les coureurs que pour les bénévoles, en passant par le public. Grande nouveauté sur le parcours de la Diagonale des Fous, la suppression du passage par le Maido, 6 km de moins et une nouvelle portion à partir de la brèche dans Mafate. Moins long donc mais pas forcément moins difficile. La nouvelle équipe soudée autour de son président Pierre Maunier, espère que la course pourra avoir lieu que vive de nouveau l’esprit trail.

Pour cette édition 2021 du Grand Raid, c’est un nombre total de 6884 coureurs qui sont attendus sur les quatre épreuves : 2856 pour le Grand Raid (1141 coureurs locaux, 1531 de métropole et 184 de l’étranger), 1525 pour le Trail de Bourbon (1049 coureurs issus de La Réunion, 434 de l’Hexagone e 42 étrangers), 1743 pour la Mascareignes (1216 de La Réunion, 480 de métropole et 47 de l’étranger) et enfin 760 pour la course-relais Zembrocal (671 coureurs réunionnais, 80 métropolitains et 282 étrangers).

Au niveau des parcours, quelques changements ont été apportés. Concernant l’épreuve reine, la Diagonale des Fous (160 km de course et 9400 mètres de dénivelé positif), le départ de cette dernière sera donné à 21h à Saint-Pierre pour la première vague de 500 coureurs. Quatre autres vagues de 500 coureurs suivront, espacées de 10 minutes, en fonction du niveau des compétiteurs et avec des barrières horaires adaptées à chaque vague, protocole sanitaire oblige.

“C’est sûr qu’on aurait préféré un départ festif avec un grand nombre de personnes qui partent en même temps. Mais en raison du protocole sanitaire et pour éviter les regroupements de personnes autour des sites, nous avons blindé notre dispositif de sécurité”, assure le nouveau président du comité Grand Raid, Pierre Maunier. Ce dernier indique par ailleurs que le comité va respecter à la lettre le pass sanitaire mis en place par les autorités administratives tout au long des différentes épreuves.
Sur le Trail de Bourbon (105 km de course pour 6140 mètres de dénivelé positif), le parcours reste le même que celui de 2019 jusqu’à Trois-Roches. Passé cette étape, les coureurs devront emprunter lors de leur descente vers Roche Plate le sentier vers Mafate à droite qui mène directement au pointage et au ravitaillement qui se feront cette année sur le terrain de football de Plateau de Cerf. Le pointage effectué, les coureurs devront se rendre au lieu-dit La Brèche par le sentier principal qui traverse l’Ilet de Roche Plate par la gauche et en laissant sur la droite le Bronchart / Roche Ancrée.

La seconde grosse modification du parcours du Trail de Bourbon se fera dans ce secteur de La Brèche, où les coureurs éviteront la montée du Maïdo. Ces derniers devront rejoindre ensuite Deux Bras en passant par l’Ilet des Orangers, la passerelle d’Oussy, le sentier d’Aurore, avant d’effectuer leur descente en direction de la Porte et la Rivière des Galets. Le pointage électronique et le ravitaillement se feront quant à eux à Deux Bras. Enfin, pour rejoindre le chemin Ratineau, les coureurs devront passer par la montée du mur de Dos d’Âne et suivre le parcours habituel jusqu’à l’arrivée de l’épreuve au stade de la Redoute.

D’autres gros changements ont également été apportés sur la Mascareignes (72 km et 3900 mètres de dénivelé positif). Le principal changement concerne le site du départ, qui ne se fera pas cette année à Grand Ilet mais à Hell-Bourg, sur le stade Paul Dominique Hubert. Le comité organisateur indique que ce choix a été fait en raison de l’insalubrité de l’ancienne école de Grand Ilet et du manque de place pour faire appliquer le protocole sanitaire et le départ par vague des coureurs voulu par la direction de la course. De plus, le terrain bitumé jouxtant le bâtiment est aujourd’hui déformé par les mouvements de terrain du site. Les compétiteurs s’élanceront donc du stade d’Hell-Bourg en faisant tout d’abord une boucle dans le village. Ils prendront ensuite la route départementale 48 en direction d’Ilet à Vidot jusqu’au parking de Bras Marron. Contrairement aux années précédentes, les coureurs n’emprunteront pas la passerelle qui a causé des bouchons lors de la première édition et passeront sur une piste de 4X4 mise à disposition par la famille Elisabeth. Les coureurs pourront se rendre via cette piste vers l’Ilet Mare d’Affiches et le croisement du GR1 en direction de Grand Sable, avant de reprendre le tracé de 2019 jusqu’au stade de la Redoute.

Enfin, concernant le Zembrocal Trail (173 km pour 11050 mètres de dénivelé), très peu de changements comparé aux années précédentes, hormis le passage du second relais au Nez de Bœuf pour des raisons de sécurité et de protocole sanitaire. Une modification décidée afin d’offrir aux compétiteurs plus de convivialité mais aussi plus d’espace propice aux soins médicaux, indique le comité d’organisation. Ce dernier a demandé aux compétiteurs une attention toute particulière dans la descente de la cascade Motet et du sentier des 3 sources, qui sera rouvert le 21 octobre prochain. Des travaux de consolidation sont en cours actuellement pour offrir le maximum de sécurité aux coureurs, qui auront à leur disposition dans ces deux zones d’une équipe de pompiers et d’infirmiers. Par ailleurs, les reconnaissances sont toujours interdites.

Photos Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentEtude Eruption pendant le Grand Raid
Article suivantJohanne Defay en mission à Trestles
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici