Seule européenne sur la ligne de départ, la Française Johanne Defay prend part du 9 au 17 septembre aux Rip Curl WSL finals qui vont délivrer les titres mondiaux 2021. Ces Play off, inédits, concernent les Top 5 messieurs et dames issus de la saison régulière. Vainqueur au Surf Ranch et finaliste en Australie, la Réunionnaise peut croire en l’exploit.

Le Championship Tour nouvelle version arrive à son terme avec le début de la fenêtre de 9 jours des Play off (9-17 septembre) sur le spot californien de Trestles. Débutée en décembre à Hawaii, la saison régulière sera ensuite passée par l’Australie (4 étapes) au printemps, puis en juin au Surf Ranch pour se conclure le mois dernier au Mexique. Sept compétitions et trois pays plus tard, l’épilogue est proche.
Un dénouement qui se jouera sur une seule journée sur le « skate park » de Lower Trestles qui fait un (très) grand retour au calendrier quatre ans après sa dernière apparition. Largement en tête des classements généraux de la saison régulière, Carissa Moore (USA) et Gabriel Medina (Brésil) font évidemment figure de favoris pour leur 5e et 3e couronne mondiale respective. Mais peuvent aussi tout perdre en une journée.

0/3 face à Gilmore
Rappelons que ces play off se joueront en un affrontement sec : 5e vs 4e; le vainqueur contre le 3e, etc… Jusqu’à la finale où, donc, Moore et Medina auront l’avantage de jouer le dernier match décisif pour le titre mondial, en trois manches celui-là. Johanne Defay, qui débutera face à Stephanie Gilmore (Australie) pourrait ainsi disputer jusqu’à 6 séries dans la même journée. La Réunionnaise qui reste sur un quart de finale au Mexique après une élimination en 8es de finale aux Jeux Olympiques, après avoir signé deux finales dont une victoire au Surf Ranch en juin, débutera donc sa campagne californienne face à la septuple championne du monde Stephanie Gilmore. Avec laquelle elle a terminé ex-aequo au classement 2021.

Occasion unique à 27 ans
A 33 ans, l’Australienne vise évidemment le record absolu de 8 titres, reste sur une victoire éclatante au Mexique et n’a jamais perdu face à Defay lors de leurs trois confrontations. La Française, qui aurait préféré une autre destination que Trestles, n’a fait bonne figure sur le spot US qu’à une seule reprise, signant une 3e place en 2014 lors de sa première saison sur le CT. Mais à 27 ans, elle a une occasion unique d’aller décrocher le Graal après huit saisons dans l’élite et deux 5es places en 2016 et 2018. Sur une journée, face à quatre adversaires qu’elle connaît par cœur, physiquement prête comme jamais, Johanne Defay peut créer l’exploit. Elle y croit et nous aussi. Allez Jo !

Photo WSL

LES MATCHES
(match 1, 2 et 3 = 1 manche gagnante / match 4 : 2 manches gagnantes)

Dames
Match 1 : Stephanie Gilmore (Aus) vs Johanne Defay(Fra)
Match 2 : Sally Fitzgibbons (Aus) vs Vq match 1
Match 3 : Tatiana Weston-Webb (Bré) vs Vq match 2
Match 4 : Carissa Moore (USA) vs Vq match 3

Messieurs
Match 1 : Conner Coffin (USA) vs Morgan Cibilic (Aus)
Match 2 : Filipe Toledo (Bré) vs Vq match 1
Match 3 : Italo Ferreira (Bré) vs Vq match 2
Match 4 : Gabriel Medina (Bré) vs Vq match 3

LIVE
Les Rip Curl WSL finals seront retransmis en direct sur worldsurfleague.com (en anglais et brésilien) et sur la toute nouvelle plateforme payante mcsextreme.tv (en français)
A suivre à partir de 19h30 heure Réunion

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentUn nouveau parcours sur le Grand Raid
Article suivant?????? ???????? ?ème à ??????
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici