Médaille d’or à la coupe du monde de pelote basque en 2017, champion de France et vice-champion du Monde en 2018, le réunionnais Mickaël Mangaman, détient déjà un très beau palmarès. Son but : devenir enfin champion du Monde. Ce dionysien s’entraîne presque tous les jours pour réaliser son rêve.

1.85 m et 87 kg de muscles, un corps d’athlète, une allure de mannequin, Mickaël Mangaman ne passe pas inaperçu. Joueur de pelote basque, c’est un sportif de haut niveau, catégorie “Elite”, qui a commencé à jouer à l’âge de 10 ans. Il a découvert ce sport dans son quartier du chaudron et depuis c’est devenu sa passion, une passion qu’il essaie de partager avec les jeunes de son quartier. La pelote basque est un jeu de balles issue de jeu de paumes qui se pratique sur une aire de jeu ou cancha délimitée au sol par des lignes. Le mur sur lequel doit être envoyée la pelote est appelé fronton ou frontis. Pour Mickaël la pelote est « un sport complet alliant puissance cardio, vitesse et stratégie ».

A la Réunion, ce sport reste méconnu du public mais la pelote basque est la seule discipline à avoir eu le label “pôle France” tous sports confondus dans les Dom Tom grâce aux résultats que le Club Pelote du Chaudron apporte aux compétitions. Mickaël peut être fier de son parcours mais sa plus belle victoire reste le Master International de Pelote en 2016, joué devant son public en présence du meilleur joueur mondial l’espagnol Emiliano Skufca : « Emiliano c’est le « goat » de la Pelote donc gagner devant lui c’était un exploit tout simplement ». Notre “Maquina” a encore de belles années devant lui, et son objectif est de rester dans l’élite mondiale. Il n’en oublie pas moins son rôle de transmission auprès des jeunes du quartier du Chaudron dont il est originaire : « Dans le sport ou même dans la vie, si tu veux atteindre ton objectif, ne lâche rien, n’oublie jamais pourquoi tu es là. C’est dans la difficulté que tu prendras plus de plaisir quand tu seras sur le podium. Moi j’ai toujours eu des complications mais je n’ai rien lâcher, alors toi aussi ne baisse jamais la tête devant un problème, bâts-toi doublement, la victoire est à ta portée » .

Mickaël Mangaman se dévoile à travers ce petit questionnaire revisité :

• Ton plat préféré ? Les Sushis
• Ton endroit pour prendre un café le matin ? Chez Castel ou à mon bureau
• Ton petit plaisir typiquement basque ? Un repas de famille avec mes amis basques
• Le people local préféré, le plus sympa ? Didier Mangaye
• La personne la plus connue de ton smartphone ? Samuel Andoche
• Un objet ou gadget ? Le smartphone
• Ton coin privilégié à la Réunion ? La plage
• Ton style vestimentaire ? Cela dépend de mes envies
• Un mot, une expression créole ? Pa kapab’ lé mor san éséyé
• Les fêtes que tu ne rates jamais ? Noël et Jour de l’An
• Tes projets en 2020 ? Gagner, gagner et toujours gagner

Texte : Karoline Chérie
Photo : Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentHandball | Melvyn Richardson retenu pour l’Euro
Article suivantFlorès et Defay en stage à Tahiti
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici