Les Saint-Pierrois ont écrasé l’AF Saint-Louis ce samedi soir au Stade Paul Julius Benard de Saint-Paul. Steven Papin a inscrit un doublé, Jean Michel Fontaine a terminé le travail. Un match qui n’a pas été si facile pour les sudistes. Tout s’est décanté lorsque les Saint-Louisiens ont été réduits à 10. 

Sur le papier Saint-Pierre était évidemment favori. Même si le club du Gol est la seule formation à avoir battu les Sudistes (c’était en championnat au mois d’août dernier 1-0).

Sans beaucoup de moyens, Saint-Louis réalise une bonne saison en R1, et pointe à la 9ieme place. Saint-Pierre, de son côté, alterne le bon et le moins bon : On l’a vu en demi-finale la semaine dernière face à Trois-Bassins et une victoire sans gloire 2-1.

Cette première finale ce samedi soir était donc le choc entre deux footballs : Saint-Pierre, ses stars et son expérience des grands rendez-vous… Et l’AF Saint-Louis, et ses joueurs talentueux certes, mais encore un peu jeunes.

Pourtant, les Cigognes ont eu du mal à rentrer dans la partie : La faute à une équipe de Saint Louis bien regroupée, et un milieu très dense.

Le vrai tournant du match intervient à quelques minutes de la mi-temps :

Bien lancé en profondeur par Vardapin, Loïc Rivière est accroché par un défenseur adverse en pleine surface de réparation.

L’arbitre ne bronche pas, siffle penalty, et sort un carton rouge pour le défenseur Saint-Louisien Fontaine. C’est ce qu’on appelle la double peine, et elle est sévère. Certes, la faute est incontestable, certes, le Saint-Louisien est dernier défenseur, mais un pénalty et seulement un penalty aurait largement suffit.

Dès lors, Steeven Papin ouvre le score, et Saint-Pierre déroule. A tel point que le même Papin récidive au retour des vestiaires grâce à un bon centre de Nayel Ousseni (56’).

A 2-0 et en supériorité numérique : Le reste du match n’est qu’une formalité pour les Champions de la Réunion. Jean Michel Fontaine parachève le spectacle et reprend magnifiquement de volée un centre de Djamali (58’). A 3-0 la messe est dite.

Saint Pierre remporte donc cette finale, facilement. Saint-Louis pourra nourrir quelques regrets, car avant l’expulsion de l’un de leurs joueurs, ils ont fait jeu égal avec leurs adversaires du soir.

Texte Kevin Payet
Photos Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentDes kilomètres de vie en rose
Article suivantSainte-Marie l’emporte dans la douleur
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici