Leader incontesté de Régionale 1, la Sainte-Marienne partait grandissime favori face à Sainte-Suzanne, club du ventre mou de la Régionale 2. 
Pourtant, et même en supériorité numérique pendant plus d’une mi-temps, les hommes de Wilson Clara ont failli tout perdre ce dimanche. Compte rendu. 

Invaincu depuis le début de la saison, Sainte-Marie est en pleine confiance et enchaine les succès assez aisés en championnat. Pour être tout à fait honnête, peu d’observateurs aurait misé ne serait-ce qu’un kopeck sur les modestes pensionnaires de R2 sainte-suzannois.

Les Verts, coachés par Claude Maurice, alignent un 5-3-2 qui ne laisse que peu d’espaces à leurs adversaires. En face, Wilson Clara propose un 4-3-3 offensif animé par Fabrice, Bourahim et Musbahou.

Pourtant, dès l’entame du match, ce sont les Sainte-Suzannois qui ont la possession, et qui se procurent les meilleures occasions : Christopher Ferrer manque de peu l’ouverture du score à la 3ième minute. Clément Grimaud, toujours pour les Verts, décoche quelques instants plus tard une frappe croisée qui passe de peu à côté du but gardé par Johnyfer Natio.

Mais le tournant du match intervient peu avant la mi-temps : Bien lancé en profondeur, l’attaquant Sainte-Suzannois Henry-Charles Gladysson heurte le portier sainte-marien. Natio est à terre, se tord de douleur. L’arbitre, Monsieur Commandant, n’hésite pas, et sort un carton rouge pour le joueur malgache. Décision un peu sévère, surtout que Johnyfer Natio n’a pas été bléssé, et a repris sa place quelques minutes après le choc.

A 10 contre 11, et privée de leur leader d’attaque, Sainte-Suzanne doit à ce moment-là tenir plus de 45 minutes. Pari réussi… et même mieux encore : à la 80ième minute, le latéral Damien Mallard ouvre le score pour le club de R2.

Les Sainte-Suzannois exultent, sont euphoriques…. A tel point qu’ils concèdent l’égalisation sur la remise en jeu : Houmadi reprend au point de penalty un bon centre en retrait, et remet les compteurs à zero. Les hommes de Clara doublent même la mise 40 secondes plus tard, grâce à une tête à bout portant de Fabrice.

Sainte-Marie remporte donc sa finale aux forceps, sans convaincre. Le président Thierry Cortez le reconnait sans peine “On a mal joué, je ne suis pas content de la performance des joueurs. On aurait dû faire mieux à 11 contre 10”. 

Claude Maurice, l’entraineur de Sainte-Suzanne, est quant à lui fier du parcours de ses joueurs malgré la défaite ” La déception est grande car à 5 minutes près, on avait la victoire. Tout a basculé sur la remise en jeu après notre ouverture du score. C’est un souci de concentration avant tout, et à ce niveau ça ne pardonne pas”

Pour que son bonheur soit total, Sainte-Marie devra battre Saint-Pierre, lors de la (vraie) finale de Coupe Régionale de France. Le but étant d’être le représentant réunionnais sur le plan national dans les prochains mois en Coupe. Il faudra faire bien mieux que ce dimanche.

De son coté, Sainte-Suzanne a peut-être joué son match référence. De bonne augure pour le championnat de R2, compétition dans laquelle l’équipe n’a pas répondu aux attentes pour l’instant.

Texte Kevin Payet
Photos Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentInvicible Saint-Pierre
Article suivantUne finale qui tourne mal
Pierre Marchal
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici