Rien n’est encore pourtant joué et des 24 femmes encore en lice, 19 peuvent décrocher le sésame olympique. Dont Vahiné Fierro.  Hier, la Tahitienne a effacé deux tours de repêchages en démontrant son aisance sur la longue droite de Sunzal où la puissance de son surf de dos a fait mouche. A ce stade de la compétition, Fierro a parcouru la moitié du chemin des repêchages qui mène à la finale des Mondiaux. Un chemin qu’elle a entamé dès le premier tour.

Sur les 24 femmes encore en lice, 5 athlètes ne sont pas concernées par la course aux places olympiques. Il s’agit des 4 qualifiées que sont Stéphanie Gilmore (Aus), Sally Fitzgibbons (Aus), Anat Lelior (Isr) et Daniella Rosas (Pér), ainsi qu’Alyssa Spencer (USA) qui ne peut plus y prétendre car il y a déjà deux Américaines qualifiées.
La journée de vendredi sera très courte. Les trois garçons surferont tôt le matin alors que vahiné Fierro bouclera la matinée avec sa série 6 de repêchages. Pauline Ado sera au repos. La houle a commencé à décliner après trois jours de grosses conditions. On attend environ 1m50 pour vendredi et samedi. Moins d’un mètre pour les finales programmées dimanche.
51 nations participent aux championnats du monde de surf de l’International Surfing Association. L’enjeu principal est la délivrance des 12 dernières places (7 dames et 5 messieurs) pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 – 28 juillet).

LES RÉACTIONS 

Michel Bourez, 2e de sa série et qualifié pour le 5e tour
« C’était bien car il y a beaucoup de vagues qui arrivent. Tu as le choix. Je suis content d’être passé. Ça fait plaisir de passer plus de tours. On n’a pas de pression car on est déjà qualifiés avec Jérémy (Florès). »

Joan Duru, vainqueur de sa série et qualifié pour le 5e tour
« Les conditions étaient dures. Le pic est très grand, c’est dur de bien se placer. Le but est de prendre deux vagues et, normalement, ça passe. Je me suis dit : prends deux vagues, assure, ça va le faire. Mon option était de prendre les grosses mais après 8 minutes, comme il n’y en avait pas eu, je suis revenu au bord et j’ai pris ces deux petites vagues qui ont fait l’affaire. On n’a pas trop eu de compétition cette année. Je me sens de mieux en mieux au fil de la compétition. »

Vahiné Fierro, vainqueur de sa série et qualifiée pour les repêchages 6
« A l’eau, j’ai pensé à tous les entraînements que l’on a fait pendant le stage national ici. Avec plusieurs séries chaque jour. J’ai enchaîné deux heats à la suite mais j’étais préparée. Je suis juste heureuse de faire la compétition. Je n’ai pas de pression. Je veux juste bien surfer et bien gérer mes séries. »

Cannelle Bulard, éliminée aux repêchages 5 ; 29e place au classement général
« Je suis triste car je n’ai pas pu m’exprimer. J’ai fait un mauvais choix de vague. Je tombe surtout sur la première vague qui était bonne. Je me suis mis la pression alors que je n’avais pas besoin de beaucoup de points pour passer. Mais c’est comme ça. Je suis contente de cette expérience. Et cette fois-ci, c’est vraiment la dernière ! On est à la moitié de la compétition, je vais maintenant supporter les copains. »

LES RÉSULTATS COMPLETS
https://isasurf.org/wp-content/uploads/2021/06/2021-wsg_day_6.pdf

LES SÉRIES DES FRANÇAIS – 4 JUIN 
Horaire de passage ce vendredi (heures françaises) 
Round 5
16h20 : Kanoa Igarashi (Jap), Jérémy Florès, Michel Bourez, Isauro Elizondo (Pan) – Série 2
16h40 : Joan Duru, Ketut Agus Aditya (Ind), Leon Glatzer (All), Miguel Tudela (Pér) – Série 3
Repêchages 6
19h40 : Vahiné Fierro, Taina Angel Izquierdo (Ind), Melanie Giunta (Pérou), Delfina Morosini (Uruguay) – Série 3

Texte et photos FFS

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentCannelle Bulard éliminée
Article suivantJérémy Florès : « On envoie un signal fort ! »
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici