Les espoirs de podium se sont sans doute encore plus éloignés ce dimanche face à Sainte-Marie. Les hommes de Dominique Veleix se sont inclinés 1 but à 0, et sont 6ième de Régionale 1. Bien loin des attentes du début de saison. 

On croyait à un regain il y a une semaine face à la Jeanne. Les Tangos avaient montré un visage séduisant, s’étaient portés à l’attaque et cela avait payé. Certes, les Portois étaient réduits à 10, et la supériorité numérique a sans doute joué, mais on avait senti un léger mieux.

Ce dimanche, face à un adversaire bien plus coriace, les Saint-Josephois n’ont pas pu développer leur jeu : Brandon Hoarau n’a pas existé en attaque, et Karim Imira était bien trop seul pour permettre à son équipe de marquer.  Bien regroupée derrière, les nordistes ont empêché l’Excelsior de s’exprimer, et le score d’un but à 0 serait presque mal payé pour les Sainte-Mariens, tant les occasions qu’ils se sont procuré furent nombreuses.

Evidemment, l’absence de Jacques Grondin, bléssé, n’a rien arrangé…La défense orange a pris l’eau dès la deuxième minute sur l’ouverture du score de Gladyson.

Plus que la défaite, cette copie rendue par les Saint-Josephois est inquiétante. L’indigence offensive de cette équipe inquiète car il n’y a pas de vrai buteur : Brandon Hoarau est encore un peu tendre, et le banc de touche manque de solution de rechange.

Dominique Veleix, le coach, ne s’y trompe pas et pose un regard lucide sur la situation : “Contre Sainte-Marie, il nous a manqué ce qui nous manque depuis le début de saison : L’efficacité offensive. On a fait 3 matchs de coupe, tous perdus aux tirs au but après un match nul 0-0 et malgré 120 minutes de jeu en disent long. Depuis mes débuts à l’Excelsior, c’est la première fois qu’on affiche un si faible ratio. On doit être la 7ième ou 8ième attaque du championnat et cela n’est pas suffisant(…….) On a la maîtrise, mais arrivé dans les 20 derniers mètres, ça ne va plus, quand on a le ballon on doit être beaucoup plus dangereux et beaucoup plus déterminant dans la zone de finition, c’est ce qui nous fait cruellement défaut depuis quelques mois”

Alors quels objectifs désormais pour cette équipe ? Reléguée à 15 points du leader saint-pierrois, il serait évidemment fou pour le club d’espérer encore le titre. Il reste 6 matchs et autant le dire, l’Excelsior risque de les jouer “pour du beurre”, même si Dominique Veleix ne le dit pas explicitement : ” On est des compétiteurs, et on se doit de jouer….Par respect des supporters et des adversaires qu’on va rencontrer. On n’a pas le droit de lâcher, surtout quand on sait que nous allons affronter Saint-Pierre et le Tampon, puis quelques équipes qui jouent le maintien. On va jouer tous nos matchs à fond, mais avec les moyens du bord. Aujourd’hui on a perdu Gael Payet à cause d’un problème d’adducteurs, Matthieu Sedera s’est lui aussi blessé. Malgré ces aléas, on sait qu’on a 15 jours pour préparer le match contre Saint-Pierre, il est hors de question d’y aller en victime, croyez-moi.”

Malgré les grosses difficultés cette saison, St Jo’ peut se rassurer : les prochains matchs vont permettre aux jeunes pousses d’avoir du temps de jeu, ce qui ne peut être que salutaire dans l’optique de la prochaine saison.

Texte: Kevin PAYET
Photos: Pierre MARCHAL

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentNicolas Capony champion du monde
Article suivantWilson Clara | “Nous ne voulons surtout pas penser au Titre ! “
Pierre Marchal
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici