A l’occasion de la 9ème édition du Trail Urbain de Saint-Denis, Jean-Marie Cadet s’est offert le triplé. Pas le temps de se payer une bière au Passage du Chat Blanc, il est passé en flèche. Les photographes présents n’ont même pas eu le temps d’immortaliser l’instant, ne l’ayant pas vu venir. Jean-Marie est un homme pressé.

Patrick Giraudet est un organisateur heureux. Pour la 9ème édition du Trail Urbain de Saint-Denis, les concurrents avaient répondu présents. Plusieurs centaines de personnes prêtes à en découdre sur trois parcours, 22 kilomètres, 10 kilomètres et une rando de 6 kilomètres.

Au départ du Barachois, les coureurs se sont élancés chacun dans leur catégorie, perçant la nuit à travers un périple balisé dans les rues de Saint-Denis. Dès le coup de sifflet, sur le 22 km, le Dionysien Jean-Marie Cadet prend la tête et ne la lâchera pas devançant de plus de six minutes son plus proche adversaire Alain Noël qui terminera deuxième sur le podium. Cédric Sautron ferme la marche et s’empare de la troisième place. 280 coureurs ont ainsi fendu la nuit de la capitale du Nord au grand étonnement des passants et des consommateurs du « Carré Katédrale ». Traversant le passage du Chat Blanc qui n’a jamais aussi bien porté son nom, (la nuit tous les chats sont gris), les coureurs ont zigzagué entre les tables et les noctambules ahuris. Bières levées à la gloire des traileurs, l’ambiance festive en a surpris plus d’un. Une idée originale, qui réconcilie les fêtards et les sportifs à travers les rues de la capitale. Daniel, une part de pizza en bouche et une Dodo à la main n’en croit pas ses yeux : « Il faut être un peu fou non. Ils courent tout le temps sur cette île. Même la nuit ».

Pour Dimitri, « si javais su j’aurais bien participé, mais mon cher monsieur, l’apéro c’est sacré…  Alors.. ».

Sur le côté du bar, un petit groupe d’étudiantes font la holà à chaque passage. Au Café Edouard, les habitués du lieu ne semblent pas dérangés plus que cela. Après tout, c’est déjà la neuvième édition.

Jean-Marie Cadet signe ici sa troisième victoire sur un parcours qu’il connait bien, étant employé municipal de Saint-Denis. Après avoir remporté les Trail urbains de Sainte-Clotilde et de Saint-Leu, Jean-Marie vise un nouveau titre avec celui de Saint-Pierre. Rien ne semble pourvoir l’arrêter.

Texte et photo Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentDa Silva Reine des sables
Article suivantYves Ethève : “Si un gars de la Jeanne a déconné, il sera sanctionné”

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici