Lundi, l’équipe réunionnaise de tennis de table a vécu un tournoi par équipes rocambolesque mettant les nerfs à vifs. Suspense insoutenable, scénario hitchcockien, pour une victoire sur le fil. Récit d’une 2ème journée réservée aux phases finales.

Première rencontre de cette journée, l’équipe féminine affronte l’île Maurice. La sélection réunionnaise, privée de Colyne Folio, blessée, devait s’imposer pour espérer obtenir au moins la médaille d’argent. Si Audrey Picard, en bon capitaine a bien porté l’équipe, ni la détermination de la jeune Solène Almery ni l’expérience de Clémence Hoareau n’auront suffi pour mettre à mal la sélection mauricienne. L’équipe réunionnaise s’incline 3-0 devant un public survolté.

Les garçons auront plus de facilité face aux Seychelles. Sébastien Maillot, Loic Collet et Julien Bordes gagnent chacun leur match, permettant à la Réunion d’engranger trois précieux points. Sébastien Maillot n’a pas joué dans les séries, et cette demie finale lui aura permis d’être en jambe pour les épreuves individuelles.

L’après-midi, c’est d’abord les finales pour les médailles de bronze chez les femmes. La sélection féminine composée d’Audrey Picard, Clémence Hoareau et Solène Almery se retrouve face à Madagascar, une équipe qu’elles ont battu en séries. Les rencontres très disputées semblaient être à la portée des réunionnaises. L’absence de Colyne Folio se fait ressentir, mais la médaille de bronze est si proche qu’il fallait tout donner. Capitaine Picard a été exceptionnelle de combativité, et son équipe ne démérite, ne lâchant rien, se battant pour chaque point. Mais cela ne suffira pas, les malgaches saisissant toutes les bonnes occasions qui s’offraient à elles les menant à la victoire.

Du côté des hommes, ce fut une finale de folie. Capitaine Maillot choisi de ne pas jouer, préférant laisser Loïc Collet, Julien Bordes et Antoine Razafinarivo affronter la même équipe qu’ils ont battu la veille. Un choix tactique judicieux de la part du sélectionneur Maxime Mykolow, et qui a porté ses fruits. Une finale touefois gâchée par le comportement de Jonathan Nativel, le joueur malgache, qui a “pété les plombs”, sous la pression de l’enjeu.
Les réunionnais ont en d’abord entamé leur match avec une première victoire de Loïc Collet sur Lino. Vient ensuite Julien Bordes qui perd sur Jonathan Nativel, quand arrive enfin Antoine Razafinarivo qui prend l’ascendance sur Stephen Ranaivoson et conduit La Réunion vers 2 victoires à 1.
Jonathan Nativel n’avait de choix que de remporter face à Loïc Collet pour espérer revenir. Une pression qu’il n’a pas dû supporter et qui l’a conduit à un comportement où l’esprit du jeu n’y était plus. Le joueur malgache avait pris 2 avertissements dans cette même journée.

C’est donc sans surprise que Loïc Collet remporte le match, et offre ainsi à La Réunion la première médaille d’Or dans l’épreuve par équipe de toute l’histoire des Jeux.

Pour Loïc Collet « c’est une victoire historique, la Réunion n’avait jamais gagné ce titre par équipes. Battre le numéro un malgache relève de l’exploit et nous l’avons fait ».

Mardi et mercredi verront les épreuves de doubles et doubles mixtes. Vendredi et samedi verront les épreuves en simple.

Texte et photos Harry Razafinarivo

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRugby | La Réunion sans complexe
Article suivantBoxe | Pasquin passe, place aux demies
Harry Razafinarivo a pratiqué le tennis de table à haut niveau régional, en ayant été champion de Normandie cadet et junior. Passionné de photographie, il s'efforce particulièrement de transmettre l’émotion des moments forts du sport. Il est notre correspondant pour le tennis de table.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici