« La Saint-Louisienne n’est pas encore morte » écrivions-nous il y a quelques jours, sans doute euphorisés par la victoire des Verts face à Sainte-Suzanne.
Sauf que là, ça sent mauvais, très mauvais pour Saint-Louis.

Dans un stade Gaby Folio qui n’est pas le sien (car Théophile-Hoarau est en travaux), la Saint-Louisienne avait une occasion en or de quitter sa place de lanterne rouge… Sauf que comme souvent, trop peut-être cette saison, les hommes de Sylvio Gado n’ont pas réussi à saisir les opportunités qui leur ont été offertes.
Et des possibilités il y en avait pourtant face aux Saint-Leusiens ce dimanche : les Verts se sont procurés les plus belles occasions de la partie, notamment grâce à Mohamed El Madaghri qui en première période s’est souvent heurté au gardien adverse Ludovic Grondin
Les Marsouins ont, en revanche, marqué sur leur seule véritable occasion (ce qui arrive souvent contre Saint-Louis), l’œuvre de Paco Bello à la 19ieme minute de jeu.
Une défaite (0-1) contraignante car les Sudistes ont perdu face à un concurrent direct au maintien, mais aussi parce que pour se sauver les Verts n’ont pas d’autres choix que de remporter au moins un de leur deux prochains matchs. Et ce ne sera pas de la tarte car après avoir été joué à Trois-Bassins fin novembre, Saint-Louis recevra Saint Pierre.

On a donc connu plus simple comme fin de saison. Les carottes ne sont pas tout à fait cuites pour les Verts, mais l’eau est en train de bouillir.

Texte : Kevin PAYET
Photo : Pierre MARCHAL

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentPari gagné pour Odysséa
Article suivantLe titre se dessine pour Saint-Pierre
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici