Après une escale forcée de moins d’une semaine à La Réunion, le skippeur Thomas Coville et son équipe ont repris la mer ce mardi pour rejoindre leur port d’attache à Lorient. Après une tentative de record du monde à la voile en équipage, avortée dans l’océan Indien, ils avaient dû se dérouter sur l’Ile de La Réunion pour accoster au port-ouest le 17 décembre. Le safran tribord du navire enfin réparé par une équipe dépêchée depuis la métropole, le navire désormais à flot, ils ont pu reprendre leur route pour au moins trois semaines de mer.

Après cinq jours passés au Port de la Pointe des Galets, l’équipage du Sodebo Ultim 3 a repris la mer en ce mardi 22 décembre à 14h0, boussole vers Lorient son port d’attache, à contre-courant en remontant le Cap de Bonne Espérance.

L’équipe technique, de plus de cinq personnes qui étaient arrivées par avion dès jeudi 17 décembre se sont attachées à consolider le safran et le gouvernail et démonter les pièces endommagées suite à l’avarie survenue le vendredi 11 décembre au large des Îles Kerguelen.

Cet incident ne leur permettait pas d’envisager une traversée du Pacifique avec un bateau fiable, et de battre le record du monde détenu par Francis Joyon sur le Trimaran IDEC en 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes depuis le 26 janvier 2017.

L’incroyable évolution technologique des bateaux qui s’élancent aujourd’hui sur ce type de record est ahurissante. Les trimarans de dernière génération « volent » sur l’océan grâce à leurs foils ailes profilées fixées sur la coque d’un bateau et qui lui transmet une force de portance.

Autre challenger, en attente de départ à Lorient pour une tentative, l’équipage du Maxi Edmond de Rothschild « Gitana Team » de Franck Cammas, élu marin de la décennie, avec Charles Caudrelier et leurs quatre équipiers sont prêts pour repartir cet hiver à la conquête du Trophée Jules Verne

Texte Gil Victoire
Photos Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRecords de France pour Clarisse Tissot
Article suivant« Un autre monde » est possible
Connu et reconnu par les tous les sportifs, boîtier à portée de main prêt à déclencher, Gil Victoire a fait de sa passion de la photo de sport un art de vivre. Tous les week-end, il arpente les sentiers pour figer les plus beaux instants des courses sur la Réunion. Il y a de grandes chances que vous le croisiez lors d’un trail.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici