L’actuel président de la Ligue Réunionnaise de football Yves Ethève remettait ce dimanche sa présidence en jeu. Et visait un dixième mandat à la tête du foot péi. En face de lui, Alex Augustine, seul candidat, la liste de Noël Vidot ayant été jugée irrecevable pour irrégularité le 6 janvier dernier. La liste du président sortant Yves Ethève “Avec nos clubs pour un projet d’ambition”, obtient 88,48 % des suffrages sur les 528 voix exprimées, soit 476 voix contre 11,52% (62 voix) pour son adversaire Alex Augustine. Il repart donc pour 4 ans de mandat à la tête de la LRF.

Le président sortant de la Ligue réunionnaise de football poursuit son parcours de santé. Il n’a eu aucun mal à se défaire de la candidature d’Alex Augustine. Revenu à la tête de la Ligue réunionnaise de football en 2016 après le court mandat (2015-2016) de Noël Vidot, Yves Ethève est définitivement indéboulonnable.
Le président sortant, qui briguait un 10e mandat à la tête de l’institution, a de nouveau été conforté à son poste par les présidents de clubs, à l’occasion de l’assemblée générale élective de la LRF qui s’est tenue ce dimanche aux Grands Kiosques au Tampon.
Opposé à Alex Augustine (la liste de Noël Vidot ayant été jugée irrecevable le 6 janvier dernier par la commission régionale de surveillance des opérations électorales de la LRF), la liste conduite par Yves Ethève a obtenu 88,48 % des suffrages voix soit 476 voix contre 11,52% (62 voix) pour son adversaire Alex Augustine. Ce dernier n’envisage pas de recours pour autant, mais pointe du doigt le nombre impressionnant de procurations (65) en faveur de la liste “Avec nos clubs pour un projet d’ambition” d’Yves Ethève et les “pressions exercées sur les clubs. C’est la vie, ce sont les clubs qui ont choisi. Maintenant qu’ils assument ! Il ne faut pas qu’ils viennent pleurer après. Sincèrement, je voulais faire un dernier combat pour enlever les chaînes dans leurs pieds, faire plaisir aux présidents de club, redonner de la vigueur, de la vie à ce football-là… mais ils n’en ont pas voulu. M. Ethève va rester jusqu’à la mort”, déclare-t-il à chaud, écœuré.

Très ému, à la fin du vote, Yves Ethève déclarait : “Nous on a toujours travaillé avec tout le monde avec la presse régionale parlée et écrite. Sans vous la presse, le football réunionnais ne serait pas ce qu’il est. Sans les joueurs malgaches qui ont joué ici, on ne serait pas à ce niveau-là. Sans le dévouement des centaines, des 2000 dirigeants bénévoles, des vrais bénévoles… alors qu’un juge d’instruction a osé me demander en face, un jour, qu’il y a certains présidents, dès qu’ils touchent la subvention municipale, (ils) retirent l’argent en espèces et le donnent aux maires. C’est une insulte ! D’abord à nos hommes politiques et une insulte à nos dirigeants. Vous vous trompez ! Il faut être dans une mafia. L’île est trop petite pour cela”, ajoute l’homme fort du foot péi depuis 1983.

Photos Pierre Marchal

 

 

 

 

 

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentFoot Run 974, passionnément
Article suivantGrand Raid : les pré-inscriptions sont ouvertes
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici