Au hasard d’un vol de parapente, le moniteur a réalisé un cliché qu’on ne peut faire qu’une seule fois dans sa vie.

Des fois, le hasard fait mieux que n’importe quelle agence de pub. Avec ce cliché, la société Solid’Air Parapente Réunion risque de s’offrir une campagne de communication à peu de frais. Pour cela, il aura suffi d’un Paille-en-queue qui s’est offert un photobomb dans la photo du moniteur.

“C’est une chance, je réalise très souvent cette prise de vue avec mes passagers et ce Paille-en-queue nous a gratifié de sa présence”, se réjouit Thibault Chaigneau, codirecteur général de la société. Un coup de chance pour l’entreprise qu’il a monté avec Gildas Ben, champion de La Réunion 2016 de parapente, et qui a souffert du confinement comme tant d’autres.

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentAnaïs Ribeyra chez les Canaris
Article suivantLa Danone Nations Cup de retour à La Réunion
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici