Le comité d’accueil présent ce matin à Gillot ne voulait pas rater l’occasion d’accueillir leurs héros, pour les féliciter et les embrasser. Les quelques joueurs de la Saint-Pierroise qui avaient décider de revenir quelques jours pour profiter du soleil réunionnais et fuir la grisaille et le froid hivernal de la métropole ont été accueillis en véritables stars.

 

Ils se sont faits attendre le petit groupe de footballeurs de la JSSP de retour de métropole. Après leur victoire 2-1 contre Niort, voilà l’équipe sudiste qualifiée pour les 16ème de final de la Coupe de France. Ils rencontreront Epinal, équipe de Nationale 2 dans onze jours. Une partie des joueurs a décidé de rentrer dont le capitaine Jean Michel Fontaine et le buteur Ryan Ponti pour revoir leur famille à la Réunion avant de repartir mercredi prochain poursuivre les entraînements.

Pour les accueillir à l’aéroport de Gillot, une poignée de supporters, une cinquantaine donnaient de la voix. Avec deux banderoles de 4 mètres de long « Ici c’est Saint-Pierre », des kayamb, et même un coq dans les bras d’un Saint-Pierrois. L’accueil chaleureux a ravi les joueurs après 11 heures de vol.

Jean Michel Fontaine s’est dit « content de rentrer, revoir la famille, les amis. Cela va nous permettre de nous ressourcer même si cela ne sera pas facile de repartir comme cela dans le froid. Pour moi,Epinal c’est le match piège car à ce stade de la compétition toutes les équipes sont bonnes. Il faudra jouer, Epinal va bien nous étudier, ils ne vont pas nous sous-estimer, cala va rendre la tâche un peu plus compliquée, on a nos chances, il faudra la saisir ».

Ryan Ponti, auteur du but de la victoiretout sourire sous sa casquette noire, aux côtés de Gérard Hubert, est aussi heureux de rentrer pour revoir ses proches : « Je ne m’attendais pas à cet accueil, Je pensais que les supporters allaient nous attendre au stade Michel Volnay. Nous sommes entrés dans l’histoire. Il va falloir nous préparer avec un peu plus de détermination. C’est une bonne équipe. On va les étudier, pour tout mettre en place pour gagner le match. On va retrouver nos amis, la famille, bien se reposer et remettre le peu de chauffe pour reprendre la compétition ».

En s’imposant face à un club de ligue 2, les Cigognes ont réalisé un exploit historique, devenant la première équipe réunionnaise à accéder à ce niveau de compétition. Une performance telle qu’elle leur a valu les honneurs de la presse nationale, et même la Une du journal L’Équipe, titrée “Les clés du Paradis”.

Les footballeurs doivent désormais reprendre des forces, avant de repartir mercredi dans l’Hexagone pour affronter Épinal en 16e de finale. Leur plus grand ennemi risque bien d’être le froid du Grand Est métropolitain.

Texte et photos: Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe jour de gloire des Saint-Pierrois
Article suivantHelvétia Taily vise l’Europe
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici