Ce devait être une finale de rêve. Une finale permettant aux bleus de décrocher leur troisième étoile. C’était sans compter le sextuple ballon d’or, Lionel Messi bien décidé à remporter le saint graal. Après une première mi-temps où les Bleus furent inexistants encaissant deux buts, la reprise permis l’égalisation. Après deux prolongations sur le score de 3-3, la séance de tirs aux buts tant redoutée tourna au cauchemar pour les Français qui permettent aux Argentins d’être les champions du monde.

L’équipe de France s’est inclinée face à l’Argentine au terme des tirs au but dans un match très disputé.

La France a été rapidement dépassée par l’Argentine. Lionel Messi ouvra le compteur sur un pénalty dès la 23ème minute. Angel Di Maria confirmait par la suite la domination de l’Albiceleste à la 36ème minute. Didier Deschamps a rapidement procédé à des changements avec la sortie d’Olivier Giroud et d’Ousmane Dembélé avant la fin de la première mi-temps.

Les Bleus ont beaucoup mieux géré la deuxième mi-temps, une domination qui s’est confirmée après la sortie d’Angel Di Maria. Kylian Mbappé a marqué deux buts en deux minutes (80ème, 81ème), le premier sur pénalty. Les deux équipes sont allées aux prolongations.

Mais Lionel Messi a permis à l’Argentine de reprendre la tête à la 109ème minute, mais Kylian Mbappé a égalisé moins de 10 minutes plus tard sur pénalty. Les équipes se sont finalement départagées aux tirs au but.

Photos Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLes Bleus en finale
Article suivantFemmes guerrières aux Camélias
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici