Le Grand Prix de Formule 1 à Bahreïn a été marqué par un choc d’une violence inouïe: La Haas de Romain Grosjean est allée percuter la barrière de sécurité avant de se couper en deux et de prendre feu. Le Français souffre de blessures légères.

Il est rare de voir une Formule 1 prendre feu dans l’ère moderne. Les normes de sécurité ont évolué au fil des accidents graves pour qu’il y ait le plus de sécurité et de protection pour les pilotes à bord. C’est d’ailleurs sûrement ce qui a sauvé la vie de Romain Grosjean dimanche.

Le pilote de Formule 1 s’élançait au fond de la grille pour le Grand Prix de Bahreïn. Mais après le 2e virage, le Français se décale pour se glisser à hauteur de son coéquipier, mais il vient percuter sur son chemin l’Alpha Tauri du Russe Daniil Kvyat. La Haas quitte légèrement le sol avant de foncer droit vers la glissière de sécurité.
La Formule 1 se coupe en deux et la monocoque s’encastre littéralement dans la barrière. Le tout s’embrase. Romain Grosjean restera 18 secondes dans les flammes avant de pouvoir s’extirper lui-même de sa monoplace, sauter par-dessus la rembarde brûlante et rejoindre l’équipe médicale.
Le pilote souffre de brûlures à la main et aux pieds. Romain Grosjean a diffusé un message de son lit d’hôpital et remercie notamment le “halo” récemment arrivé sur les formules 1 qui lui a sauvé la vie.

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLa Capricorne, leader
Article suivantNatation : Championnats Interclubs 2020 ce weekend à Plateau Caillou.
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici