Après cinq années de bons et loyaux services au sein de la Saint-Pierroise, un palmarès hors du commun, Christian Dafreville quitte le club sudiste.

Christian Dafreville, entraîneur emblématique de la Jeunesse Sportive Saint-Pierroise ne sera plus sur le banc des Cigognes… Il quitte le staff du triple champion en titre de Régionale 1 et multiple vainqueur de la Coupe de La Réunion et Coupe régionale de France. L’entraîneur avait notamment aidé la JS Saint-Pierroise à réaliser un parcours historique en Coupe de France lors de la saison 2019-2020 jusqu’aux 32e de finale.

L’ancien entraîneur de la JSSP a été surpris par la décision de l’encadrement du club mais reste philosophe : “On m’a prévenu qu’on voulait changer l’équipe et j’ai été amené à laisser ma place. J’ai accepté. J’étais un peu surpris mais après il n’y avait pas d’autre solution.”

Christian Dafreville se félicite des réussites de ces dernières années : “On a eu un beau palmarès, on ne pourra m’enlever ces souvenirs…

Il a d’ailleurs pu échanger avec son ancienne équipe : “Ils étaient comme moi un peu groggy, mais on ne peut pas rester sur des choses négatives. Il faut repartir de plus belle. Il faut faire le maximum.

Et il adresse un message très émouvant aux Cigognes : “Je souhaite beaucoup de réussite à mes successeurs qui ont travaillé avec moi. Je leur souhaite de bonnes choses. Je remercie mon président, la mairie et surtout du plus profond de mon coeur tous les joueurs qui ont participé aux titres qu’on a eu ensemble, ce sont des joueurs avec une mentalité et une exemplarité impeccable !

Quel club va-t-il rejoindre ?

L’ancien coach se tourne maintenant vers l’avenir : “Je ne sais pas ce que je vais faire maintenant, je suis libre, je n’ai pas de club. Je suis un compétiteur, j’aimerais relever d’autres challenges. Il fallait du sang neuf, il fallait renouveler tout ça. On verra si on me propose de beaux nouveaux challenges !

Photo Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentDimitri Payet sanctionné par André Villas-Boas
Article suivantJudo : La championne Clarisse Agbegnenou sur les tatamis du Port.
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici