Vendredi, le staff communication du Groupe Caillé tenait une conférence de presse à Saint-Gilles afin de signer un partenariat de sponsoring avec la championne du monde de Longboard Alice Lemoigne.  Un soutien financier de 10 000 euros avec à la clé le prêt d’une voiture 2008 électrique afin de l’accompagner dans ses projets sportifs.

Alice Lemoigne est une jeune femme heureuse. Salariée du TCO en tant qu’agent d’animation des activités nautiques et du développement durable, la surfeuse entend bien rebondir en 2021 afin d’oublier l’année 2020 où le manque de compétitions s’est fait ressentir.  Après une année 2019 riche en compétitions et en trophées avec 3 titres mondiaux (championne du monde individuelle, championne du monde des nations et championne du monde du relais en Longboard), Alice entend bien renouveler ses exploits.  Huit fois championne d’Europe, et cinq fois championne de France, on comprend mieux l’intérêt du Groupe Caillé pour la surfeuse péi. Après avoir eu comme égérie la championne d’Europe et vice-championne du monde de surf Anne Gaëlle Hoarau, François Caillé avait à cœur de renouer avec l’élite sportive réunionnaise. C’est ainsi que le triathlète David Hauss a rejoint le staff sportif.

Le concessionnaire automobile va donc fournir une Peugeot 2008 électrique ainsi qu’un chèque de 10 000€ pour la soutenir financièrement durant toutes les compétitions. “Cela fait partie de l’ADN du groupe de promouvoir les talents de La Réunion. Mais elle nous a surtout séduit par les valeurs qu’elle porte » souligne François Caillé.

Pour Emmanuel Séraphin, présent à la conférence de presse « Alice est l’une des rares personnes élites dans le sport réunionnais. De plus, elle véhicule des valeurs. Elle a eu la volonté de rester à La Réunion et a profité des dispositifs pour encadrer son sport. Elle peut être le porte-flamme du très haut niveau dans l’île. C’est un honneur pour notre territoire” assure le président du TCO.

Employée au TCO, Alice Lemoigne est très impliquée dans la défense de l’environnement. Elle intervient notamment en milieu scolaire pour former les nouvelles générations aux ramassages de déchets et fait de la sensibilisation aux gestes écoresponsables.

Prochaine étape pour la jeune surfeuse, les championnats d’Europe au Portugal en avril et en août, aux États-Unis trois étapes du Championnat du monde. Si la crise du Covid 19 ne vienne pas une fois de plus contrecarrer ses projets.

Photos Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentL’appel du collectif CESO
Article suivantSophie Girard | A égalité de poings
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici