Il s’agit là d’une particularité historique bien ancrée. En tant qu’épreuve phare du sport automobile réunionnais, le Tour Auto Rallye de la Réunion a toujours été rapide et même parfois très rapide avec des moyennes horaires bien supèrieures à la moyenne locale. Le Tour Auto est ainsi le deuxième plus rapide après le très spécifique Rallye de l’Est.

Ainsi le Tour Auto 2022 a été bouclé à la vitesse moyenne de 88,5km/h de moyenne par l’équipage vainqueur Damien Dorseuil/Kevin De Berge sur Ford Fiesta MKII Rally2. La difficulté supplémentaire de ce rallye atypique dans le landernau local est son intensité et sa distance. Avec un total de 168km200 face à la montre proposés cette année, le 54e Tour Auto – Rallye de la Réunion représente ainsi le kilométrage équivalent à 4 rallyes de Saint Leu (disputé cette année le 24 Juin).
Comment réussir ce tour de force de proposer un long kilométrage de course, accessible au public sur des spéciales rapides ?
La recette appliquée par l’ASA Réunion est un choix stratégique rendu possible par le truchement du Conseil Général de la Réunion. Ce ne sont pas moins de 90,78% de routes départementales (152km700) qui sont utilisées par les architectes du 54e Tour Auto – Rallye de la Réunion. Larges, rapides, en bon état, parfaitement entretenus au quotidien, ces axes permettent de proposer des tracés agréables pour les équipages et parmi les moins éprouvants pour des mécaniques pourtant poussées dans leurs retranchements.
L’asphalte y est régulièrement resurfacé et pour le moins entretenu par les équipes du Département et il faut ajouter que ce partenaire dans l’organisation du 54e Tour Auto – Rallye de la Réunion apporte un soin tout particulier à l’entretien des accotements de ces «routes du quotidien».
Les équipages engagés ne s’y trompent pas. Outre l’objectif purement sportif de chaque équipage, c’est avant tout le plaisir de disputer des épreuves de vitesse pure sur ces routes à la vitesse maximale autorisée de 90km/h au quotidien. Sur certains tronçons comme Vendredi soir à Vue Belle dans les hauts de Saint Paul (RD4), certains bolides passeront à plus de deux fois la vitesse normalement autorisée en déboulant à 200km/h.
L’autre avantage de l’utilisation massive de ce type de routes est déviter les zones utilisées par l’économie agricole, particulièrement active les week end. Eviter un afflux massif de spectateurs sur des chemins vicinaux ou sous calibrés compte tenu de l’affluence populaire permet également de ne pas endommager les espaces agricoles et protégés si importants dans notre écosystème fermé.
A cet effet, l’ASA Réunion souhaite rappeler à chaque spectateur et concurrent le respect dû à ces axes routiers utilisés quotidiennement en préservant ces espaces. Il convient ainsi de récupérer ses déchets pour les jeter dans des réceptacles idoines: à la maison par exemple.
Les splendides paysages et ces routes d’utilité avérée utiisées dans le cadre du 54e Tour Auto – Rallye de la Réunion sont un bien commun, disponibles pour tout un chacun et doivent donc être traités avec respect.

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentStats en stock…
Article suivant7 jours de compétition à Saint-Denis
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici