L’Université de La Réunion a démarré une vaste enquête afin de déterminer l’impact de la crise sanitaire sur les activités physiques et sportives sur notre île. En collaboration avec l’institut IPSOS, cette enquête statistique qui a démarré en septembre jusqu’au 30 novembre 2021 se déroule dans le cadre du projet “Sport Réunion 2020”, financé par la Région sur fonds FEDER. Cela donnera une photo plus précise sur les habitudes sportives des Réunionnais et surtout de connaître plus précisément l’évolution des pratiques avec la crise sanitaire. Nous reproduisons le communiqué de l’Université ci-dessous.

Pass sanitaire pour les sports en club, confinement, couvre-feu… Les habitudes liées à la pratique sportive ont-elles évolué avec la crise sanitaire ? Les installations sportives de La Réunion sont-elles adaptées ? Quels sont les sports les plus pratiqués ? Qui sont les publics les plus éloignés de cette pratique sportive ? Pour quelles raisons ? Toutes ces questions sont, pour le moment, sans réponse.
C’est pourquoi l’Université de La Réunion mène, en lien avec l’institut IPSOS, la première grande enquête sur les activités physiques et sportives à La Réunion. Sur les fonds FEDER, La Région Réunion finance le projet ” Sport Réunion 2020 “, dans le cadre duquel se déroule cette grande enquête statistique.
D’une durée de 30 minutes, elle doit venir combler le manque de données sur le sujet localement et permettre, demain, d’aider le diagnostic de l’action publique locale et d’améliorer l’offre sportive à l’île de La Réunion afin de mieux l’adapter aux attentes des Réunionnais.
De début septembre jusqu’au 30 novembre inclus, 5 200 habitants de l’île tirés au sort seront contactés par téléphone par des enquêteurs pour recueillir des informations sur leurs habitudes, les freins et les motivations liés à leur pratique physique et sportive.
Cette enquête, à caractère obligatoire, est inscrite au programme des enquêtes de la statistique publique d’intérêt général et de qualité statistique par le Conseil national de l’information statistique. Toutes les réponses collectées dans ce cadre seront confidentielles et seront analysées uniquement à des fins statistiques.

Photo : Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe Pass’Sport pour tous
Article suivantL’enfant du pays au départ du Saint Jo ?
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici