La ville de Saint-Denis souhaite une “reprise des activités sportives en toute sécurité”. Vendredi 25 septembre Ericka Bareigts a indiqué une réouverture des sites sportifs du chef-lieu dès le 1er octobre.

“Cela fera bientôt 6 semaines que nos clubs sportifs ont stoppé leur fonctionnement : un sacrifice nécessaire pour éviter que ne se propage davantage le virus“, rappelle la municipalité.

Ericka Bareigts et l’adjoint délégué aux Sports, Stéphane Persée, ont tenu une conférence de presse ce vendredi matin pour évoquer les suites données à ces mesures.
La Ville souhaite permettre une reprise des activités sportives dès la fin des arrêtés (municipal et préfectoral) du 30 septembre 2020, soit le jeudi 1er octobre.

Saint-Denis souhaite par ailleurs proposer “des solutions aux structures pour aller vers une reprise progressive et sécuritaire de l’activité physique.”

Des protocoles sanitaires spécifiques seront mis en place avec notamment la formation d’éducateurs sportifs de la Ville qui deviendront des référents COVID. Ces référents veilleront au respect des protocoles sanitaires fédéraux.

Le Préfet de La Réunion a décidé le 21 août 2020, par arrêté préfectoral 2020-2704, d’interdire la pratique de certaines activités sportives dans notre Département jusqu’au 13 septembre 2020 inclus. Ainsi, l’article 4 interdit la pratique des sports collectifs et des sports de combat sous toutes ses formes (animations, entraînements, compétitions) mais aussi toutes les manifestations sportives.  Aujourd’hui le monde associatif sportif reste dans l’attente d’une reprise. Cela fait presque 45 jours, que nos clubs ont stoppé leur fonctionnement, ce qui a permis à la Ville de Saint-Denis de ne pas voir exploser le nombre de foyers épidémiques et surtout de pouvoir gérer cette crise sanitaire sur le plan sportif.

De nombreux mouvements se mettent en place pour une autorisation de reprise du sport (entraînements) sous toutes ses formes de manière organisée, sous contrôle des protocoles de reprise Covid 19 établit par les fédérations respectives et par le guide de reprises sportives du Ministère des Sports.

Il est maintenant temps pour nous de proposer des solutions aux structures pour aller vers une reprise progressive et sécuritaire de l’activité physique. Notre Ministre déléguée aux sports, Madame Roxanna Maracineanu encourage fortement la reprise du sport, afin de maintenir tous les bienfaits sanitaires, sociaux et économiques qui en découlent.

Pour répondre à cette problématique, la Ville de Saint-Denis propose la mise en place des préconisations qui pourraient permettre une reprise des activités dès la fin des arrêtés (municipal et préfectoral) du 30 septembre 2020, et donc une réouverture de tous nos sites dès le 1er octobre 2020.

La Ville de Saint-Denis se propose donc d’accompagner et de travailler en étroite collaboration avec les ligues, comités et associations sportives basés sur notre territoire pour permettre une reprise de l’activité en toute sécurité sanitaire.
La Direction Promotion Sports intègre une vingtaine d’Éducateurs sportifs (ETAPS), spécialiste dans leur discipline, ils en maitrisent déjà parfaitement le protocole sanitaire. Nous avons décidé de compléter la formation de ces éducateurs sportifs en matière de sécurité sanitaire COVID grâce à l’intervention de deux professionnels spécialisés.

Après 6 journées de formation, ces spécialistes accompagnent également la mise en place des protocoles sanitaires qui garantiront la sécurité sanitaire des 117 ERP sportifs (établissements recevant du public), gymnase, stade de foot et piscine.

Ces éducateurs sportifs seront les référents Covid de la ville de Saint-Denis ainsi que les 4 responsables de la gestion des sites sportifs de la ville. Ces éducateurs sportifs ont aussi travaillé en collaboration avec les 176 associations et clubs sportifs utilisant nos installations sportives, pour mettre en place les protocoles sanitaires fédéraux indispensable à la bonne reprise.

Ces référents Covid seront en charge de :

– Diagnostiquer nos établissements sportifs afin de les mettre en règle des procédures sanitaires COVID 19

– Veiller à ce que toutes nos structures permettent la pratique des activités en toute sécurité

– La fermeture du site un jour par semaine pour une désinfection massive des lieux

-Veiller à la bonne mise en place et à l’affichage des protocoles spécifiques fédéraux de chaque discipline sportive, dans les différents lieux de pratique.

– Accompagner les associations sur la mise en place des protocoles sanitaires de reprise de leurs activités

– Etablir et faire signer une charte ou convention pour une pratique responsable indiquant aux clubs de la nécessité de respecter les protocoles sanitaires fédéraux, de désinfecter les lieux dès la fin de l’entrainement.

L’association sportive dionysienne aura quant à elle la charge de :

– Mettre en place et d’afficher les protocoles sanitaires spécifiques à sa fédération d’appartenance, en suivant scrupuleusement le guide de reprise sportive édité par le ministère chargé des sports sur ces lieux de pratique, en collaboration avec le référent COVID de la ville.

– Informer ses adhérents des procédures mises en place en collaboration avec la Ville pour une reprise de l’activité en toute sécurité sanitaire. – Tenir à jour, à chaque séance, un cahier de présence afin de faciliter la traçabilité en cas de suspicion COVID. – Gérer le public aux entrainements (port du masque obligatoire) et empêcher les zones de regroupement

– Désinfecter le matériel sportif après chaque utilisation – De nommer un référent COVID qui sera en relation avec les services de la Ville – De s’engager à respecter la charte ou la convention sous peine de se voir interdire l’accès aux sites sportifs

Ces procédures de reprise d’activité en étroite collaboration avec les acteurs du sport dionysien et de la Ville vont permettre une relance de nos associations et clubs sportifs, l’adhésion annuelle, et la reprise économique et sociale.

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentJohanne Defay s’impose à Anglet
Article suivantRéouverture des piscines du Tampon.
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici