C’est la journée de la femme avant l’heure. La Ligue Réunionnaise de Tennis de Table a organisé la journée Ping ô Féminin ce week-end. Encouragée et soutenue par la Fédération Française de Tennis de Table, Isabelle Michoux, Présidente de La Ligue, a tenu à ce que cette manifestation voit le jour à La Réunion. Elodie AH-YIONNE, présidente de la commission féminine a pris en charge le projet dans l’objectif de promouvoir la discipline, et l’ouvrir davantage aux femmes. Interview.

Gadiamb : Qu’est ce qui est attendu dans cette journée d’action ?

Elodie Ah-Yionone : Notre objectif est de promouvoir la discipline auprès du public féminin. Le tennis de table manque cruellement d’équipes féminines et l’on s’est dit qu’une telle manifestation pourrait susciter quelques vocations. Pour cette première édition, nous espérons avoir une quarantaine de participantes

C’est la première fois qu’une telle manifestation est organisée dans l’île ?
Sous cette forme oui, et nous comptons bien renouveler l’opération en mars, à l’occasion de la journée de la femme par exemple.

Combien de clubs sont représentés aujourd’hui ?
Nous en avons six. Certains clubs avaient prévu d’autres événements ce qui ne nous a pas permis d’avoir tout le monde.

Quelle est la part de licenciées féminines à ce jour ?
Nous avons environ 75 licenciées, ce qui représente environ 15 %.

Pouvez-vous établir une moyenne d’âge parmi les présents ?
La plus jeune a 8 ans, la plus âgée environ 55 ans

Vous présidez la commission féminine, quel est votre objectif au sein de la Ligue de tennis de table ? 
Clairement, nous avons pour mission d’augmenter le nombre de licenciées. C’est déjà une grande mission, car il faut augmenter le nombre d’équipes engagées de ce fait. Et ce n’est vraiment pas gagné, même si le challenge vaut le coup d’être tenté.

Combien d’équipes sont engagées en championnat à ce jour ?
Il y a 6 équipes engagées au championnat de La Réunion, à l’issue duquel une équipe pourra disputer les “play-off” et disputer le championnat par équipe en  National 3, comme chaque année.
La journée a ainsi été ponctuée d’animations diverses (exercices de motricité chronométré, séance de Zumba) et une buvette bien garnie accompagnait les participants et les visiteurs.

Harry Razafinarivo

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentSaint-Pierre rencontrera l’ES Thaonnaise en Coupe de France
Article suivantLa Saint-Pierroise doit-elle craindre l’ES Thaonnaise ?
Harry Razafinarivo a pratiqué le tennis de table à haut niveau régional, en ayant été champion de Normandie cadet et junior. Passionné de photographie, il s'efforce particulièrement de transmettre l’émotion des moments forts du sport. Il est notre correspondant pour le tennis de table.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici