Emmanuel Petit, passionné de trail s’est lancé le défi de courir pendant 24h dans le sentier Cayenne à Saint-Leu vendredi 9 octobre. L’objectif de ce défi un peu fou est de mettre en lumière le travail du CEVIF dans sa lutte contre les violences intrafamiliales.

Vendredi à partir de 17h00 Emmanuel PETIT, dit Manu, fera 24 heures d’allés/retours dans le sentier Cayenne à St Leu. Outre le défi physique cet événement se déroulera en partenariat avec la CEVIF, Collectif pour l’Élimination des Violences Intrafamiliales et a pour but de mettre en lumière le travail de l’association ainsi que de sensibiliser au sujet. Cette première collaboration devrait servir de point de départ à de futurs événements.
Vu de l’extérieur, le défi semble très surprenant. Emmanuel Petit, 48 ans, est enseignant spécialisé en collège et entraîneur à l’Athlétisme Club Olympique Saint-Leu (ACOSL). C’est un athlète accompli et passionné de sports à sensations qui s’épanouit en pleine nature. Il compte 4 participations au Grand Raid et 3 au Trail de Bourbon. Mais surtout, Emmanuel Petit est un homme de conviction et n’hésite pas à s’impliquer totalement dans les causes qu’il défend. C’est donc tout naturellement qu’il s’est rapproché du Collectif pour l’élimination des violences intrafamiliales (CEVIF) pour mettre en lumière le travail de l’association.
La facilité n’étant pas dans le vocabulaire d’Emmanuel Petit, celui-ci a décidé de courir pendant 24h sur le TEMOR Cayenne ou sentier des boîtes aux lettres. Avec ses 830m de dénivelé positif sur moins de 5km, il s’agit d’un classique de St-Leu. La montée à 20% de pente en moyenne offre un terrain varié et technique pour un effort intense. Pour remplir son objectif, il espère y faire 13 ou 14 allers-retours, soit environ 130km pour environ 13000 m de dénivelé (positif comme négatif). Un défi de taille qui n’est qu’un “échauffement” pour le sportif : il envisage une boucle de 230 km et 17000D+ à La Réunion… sur seulement 3km de route.
Anciennement utilisé par les habitants pour monter dans les hauts, jusqu’à la glacière par exemple, le sentier d’abord confidentiel est devenu au fil des années un incontournable des sportifs de l’ouest. La venue de Kilian Jornet en 2010 pour s’y entrainer avant le Grand Raid 2010 qu’il gagnera, achève de le populariser.

Le CEVIF est un Collectif composé des associations AFECT, AFEVV, Agence Soleil, Gopaul Roopmala, Ligue des droits de l’homme, Orizon, Réseau Oté, RIVE, UFAL 974, oeuvrant en matière de lutte contre les discriminations, de lutte contre les violences faites aux femmes, aux enfants ou aux familles, de développement et de promotion des valeurs de respect, de tolérance, d’acceptation de la différence.

Photo : Gil Victoire

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLa déclaration du jour par Eliud Kipchoge
Article suivantDimitri Payet “n’a pas de c…”, assure Rudi Garcia
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici