Du 28 au 30 novembre dernier, le Championnat professionnel de double s’est déroulé sur les 18 trous du Golf Club de Bourbon à l’Etang-Salé. Au total 30 équipes tant professionnelles qu’amateurs se sont affrontées durant trois jours. Pour la première fois, l’Open s’est ouvert à des équipes professionnelles féminines. Après 54 trous, c’est la paire Léonard Bem/Maxime Radureau qui s’impose avec un magnifique -18. Chez les femmes Agathe Suzon et Lucie André empochent le trophée avec un score final de -2.

Trente équipes (soit 60 joueurs et joueuses) tant professionnelles qu’amateurs ont répondu présent à l’invitation de la Ligue Réunionnaise de Golf pour cette cinquième édition des Internationaux de France de double. Des doubles composés de joueurs issus du Challenge Tour (deuxième division), de l’Alps Tour et du Pro Golf Tour (troisième division). Mais aussi les professionnels locaux enseignants qui se sont qualifiés lors d’un Run Pro Tour local.

La première journée se jouait selon la formule « 4 balles meilleure balle ». D’entrée de jeu, les professionnels ont mis la barre très haute. Malgré une chaleur accablante, ils ont montré qu’ils étaient là pour jouer et gagner même si ces internationaux ont pour eux un petit air de pré vacances. Compétition au sein de la compétition, l’équipe amateur réunionnaise composée de Loïc Hurtin et Titouan Berny se fixait comme objectif principal de « taper » l’équipe amateur sud-africaine. En effet, moins d’un mois avant, Loïc Hurtin affrontait déjà Kyle de Beer lors de la Coupe d’Afrique Amateur par équipe (voir reportage dans Golfik). Si au bout de ce premier tour, les sud-africains tournaient en tête avec un score de -5 (6 birdies et 1 bogey), les réunionnais restaient collés avec une carte de -4 (4 birdies et aucun bogey). Chez les femmes, Agathe Suzon et Lucie André font un carton avec un magnifique -8 sans aucun bogey. Avec une formule de jeu en Foursome (une façon de jouer particulière que peu de joueurs apprécient), ce second tour allait entraîner de nombreux changements dans le classement.

Des jeunes réunionnais au Top

En effet, certaines équipes vont s’écrouler tandis que d’autres vont se révéler. Et parmi les doubles qui ont marqué cette deuxième journée, la paire amateur réunionnaise. Les deux jeunes joueurs affichent la meilleure carte de la journée avec celle de l’équipe de Xavier Poncelet et Léo Lespinasse avec -6. Avec un total de -10, les jeunes réunionnais pointent à la troisième place du leaderboard. La paire Leonard Bem et Maxime Radureau termine aussi avec un eagle et une carte de 68 ce qui la place en tête avec juste un coup d’avance sur Xavier Poncelet et Léo Lespinasse qui malgré un double bogey au 16 conclut leur journée à -11. Chez les femmes, malgré 3 doubles bogey, Agathe Suzon et Lucie André conservent leur première place avec un score total de -2 loin devant leurs poursuivantes. Rien n’est encore joué à l’entame de ce dernier tour qui va se dérouler une nouvelle fois en 4 balles meilleure balle. Cette dernière journée va amener une recomposition du classement. Partis en dernier avec la paire Lespinasse et Poncelet, Bem et Radureau marquent les esprits dès le second trou avec un magnifique eagle. Puis durant l’aller, ils vont aligner trois birdies. Le retour sera plus compliqué même avec un ultime birdie sur le trou 10. Au total, les futurs vainqueurs rendent une carte de -6 avec un score total de -18. Plusieurs équipes poussent derrière. L’équipe du réunionnais Benjamin Kedochim aligne 5 birdies d’affilés sur l’aller et deux sur le retour finissant avec une carte de -7. C’est aussi avec un -7 que la paire Schwartz/Gros rentrait au recording. Mais la meilleure carte de la journée, avec -9 (10 birdies pour 1 bogey) est à mettre à l’actif du duo Berardo/Vallaeyes. Malgré tout, Léonard Bem et Maxime Radureau parvenait à maintenir la distance pour remporter le trophée avec 4 points d’avance. En tête depuis la première journée et ayant su gérer le parcours, la victoire revient logiquement à Agathe Suzon et Lucie chez les féminines. Avec une cinquième place au classement général (donc devant de nombreux professionnels dont des joueurs comme Romain Langasque, Victor Riu ou Gary Stal) et un score total de -12, les « petits » amateurs (petits par l’âge mais pas par le talent) Loïc Hurtin et Titouan Berny décrochaient la première place amateure. De plus, ils se retrouvaient devant les sud-africains malgré une spectaculaire remontée.

Texte: Anakaopress
Photos: Pierre Marchal

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLes Verts et Sainte Suzanne en R2
Article suivantUn entraîneur singapourien au tchouk Péï
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici