C’est le président de la Ligue de boxe, Claude Villendeuil qui a été élu président du CROS (comité régional olympique et sportif de La Réunion) hier samedi 17 avril 2021 dans les instances du Conseil Général. Deux listes étaient présentes en plus de celle du président de la ligue de boxe : celle de Johan Guillou et celle d’Adolphe Pépin, ce dernier étant soutenu par la présidente sortante Monique Cathala qui n’avait pas tenu à se représenter pour un second mandat.

Il aura fallu plusieurs heures de délibérations et deux tours de scrutin pour départager les trois listes lors de l’élection à la présidence du comité régional olympique et sportif de La Réunion (CROS) hier après-midi dans l’enceinte du Conseil Général où avaient pris place la majorité des représentants de ligues sportives réunionnaises.

Après un premier tour de votes où la liste d’Adolphe Pépin prenait la tête avec un peu plus d’une vingtaine de voix sur le second, l’alliance fort logique des deux derniers devait faire la différence au second tour, Johan Guillou se désistant au profit de Claude Villendeuil qui l’emporte.

Peu de suspense donc lors de ce scrutin, de nombreux présidents de ligues ayant fait part de leur volonté de ne pas soutenir la liste d’Adolphe Pépin. Le président de la Ligue de basket, Johan Guillou soutenu par Gérard Ethève, président de la Ligue de foot, avait fait campagne et avait marqué sa volonté de changement. L’union faisant la force, le rapprochement avec le président de la ligue de boxe était donc de mise pour l’emporter. Claude Villendeuil, beaucoup plus discret dans sa campagne, ne cachait pas moins ses ambitions à la présidence du comité régional olympique et sportif de La Réunion.

Aujourd’hui, lui et son équipe vont devoir s’atteler à une lourde tâche qui leur incombe : redynamiser le sport réunionnais dans son ensemble en pleine crise COVID et se concentrer sur l’échéance prochaine des Jeux des Iles.

Texte et photos Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentJohanne Defay candidate comme porte-drapeau à Tokyo
Article suivantL’exploit d’Oriane Bertone en Coupe du Monde
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici