L’émotion était palpable hier matin à l’occasion de la conférence de presse organisée dans les anciens locaux de la Ligue Régionale de football. Jean-Marc Nobilo tenait, en guise d’adieux à dresser le bilan de son action à la tête de l’équipe technique régionale avant de passer le relais à Hosman Gangate, actuellement Conseiller technique régional et qui devrait en toute logique devenir son successeur.

Jean-Marc Nobilo quitte La Réunion pour raison familiale après deux années à la tête de la Ligue en tant que Directeur technique régional. Une île qu’il connaît bien pour avoir débuter sa carrière en tant qu’entraîneur. C’était il y a trente ans. De 1988 à 1996. Emu, Jean Marc l’était derrière ses lunettes, et si la voix limpide et précise laissait transparaître un départ qu’il aurait aimé retarder le plus possible, l’homme accuse le coup et détaille son bilan plus que positif : « Je pars pour des raisons familiales. C’est de l’ordre du privé, je ne m’étendrais pas dessus, mais cela ne m’empêchera pas de travailler. Ce n’est jamais facile de quitter une région où j’ai passé dix années, même s’il y a eu une longue coupure entre les deux périodes. On avait un accord moral avec Yves Ethève, président de la Ligue (tout juste rentrer de métropole NDLR) pour une durée de deux ou trois ans avant de passer le relais. Mes obligations familiales font que mes missions s’arrêtent là. Je tiens à remercier le président Ethève pour sa confiance. Si on fait une rétro, c’est lui et monsieur Thien Ah Koon qui il y a une trentaine d’années m’ont permis et m’ont donné la chance de démarrer à 28 ans, dans ce métier d’entraineur formateur et d’enchainer avec un poste à la Ligue de CTF puis de directeur de l’information puis trente plus tard, sur le poste de Directeur technique régional “, a-t-il confié.

Jean-Marc Nobilo part avec quelques regrets mais avec la satisfaction du devoir accompli en ayant mené à bien sa mission. L’ancien auxerrois, ex-entraîneur du Havre et sélectionneur du Bénin a tenu à dresser son bilan en ayant réussi à fédérer autour de lui, une équipe technique reconnue par-delà les frontières réunionnaises. Les résultats sont là pour en témoigner et la reconnaissance d’Hubert Fournier et de la DTN en 2019 viennent attester du sérieux du travail engagé. Un travail de fond, dans l’ombre qui a permis de concrétiser la formation de cadres, de mettre en exergue les résultats exceptionnels de la JSSP en Coupe de France après un parcours atypique, d’assurer la victoire de la sélection de La Réunion aux derniers Jeux des Îles et enfin les succès des jeunes à l’UFFOI. Que dire aussi de la promotion de Claude Barrabé devenu entraîneur national de beach soccer en France. Seul regret pour Jean-Marc Nobilo, celui de n’avoir pu mener à bien la création de l’école de la deuxième chance et les rassemblements inter-clubs sur toute l’île : « Le président m’a demandé d’arbitrer des choix. Nous avons manqué de temps et de budget pour pouvoir mettre en place un centre de formation régional. C’est peut-être ce qui manque à mon bilan. Notre choix s’est donc porté sur le renforcement de l’équipe technique régionale de manière à répondre aux besoins », confie l’ex Directeur technique régional.

Après avoir refusé une proposition comme DTN adjoint au Maroc, Jean-Marc Nobilo réfléchit à plusieurs sollicitations qu’il a eues récemment pour des postes en Ligue 2. De quoi rebondir en métropole. Pas inquiet sur son avenir, sa préoccupation première est de se rapprocher de sa famille. Il passe donc le relais en toute confiance à Hosman Gangate « un très bon collaborateur, qui a su être performant dans la formation des cadres, et le secteur DAP en compagnie de Daniel Lafosse. Il a créé le département PPF filles avec le centre régional féminin. Pour moi, c’est l’homme de la situation.”

Hosman Gangate, conseiller technique régional se dit prêt à relever le défi assurant avoir passé les deux meilleures années professionnelles de sa vie aux côtés de Jean-Marc. Car même « si c’est un gros héritage qu’il nous laisse, je me sens prêt à relever le défi.”

Le président Ethève concluera sur des notes positives, à quelques mois de l’élection de la présidence de la Ligue, et réfute tout échec au niveau du Comité directeur malgré les récentes démissions dont ses opposants n’hésitent pas à exploiter la portée. Pour Yves Ethève, le travail est là, et la continuité à travers le choix d’Hosman Gangate est assurée.

Texte et photos : Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe rêve américain de Nicolas Esparon
Article suivantTrois-Bassins crée la surprise
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici