L’Association Culturelle Sportive de Trois-Bassins (ACSTB) organisait dimanche la 15ème édition du trail de la Trois-Bassinoise. Une édition très attendue des traileurs après plus de deux mois de confinement en raison de la crise sanitaire Covid 19. Aussi c’est avec les recommandations de la Préfecture et de l’organisation de l’ACSTB que les coureurs se retrouvaient masquer sur le point de départ de l’Eglise de Trois Bassins. Altitude 740 m pour une ascension vers le sentier du Grand bord à 2615 mètres. Sur 43 km. Et sur 25 km.

Yoann Martin a été la révélation de cette course qui redonnait espoir à tous les sportifs en manque de compétition. Et celui qui a terminé 4ème sur le trail de la savane a survolé l’épreuve et s’est senti poussé des ailes. Sourire aux lèvres dès le départ, petit salut amical à la foule à la manière de Kilian Jornet, Yoann a créé la surprise en ne laissant aucune chance à ses poursuivants. A travers les pâturages, dans les forêts d’acacias et de tamarins, ce ne sont pas moins de 400 trailers sur les deux courses qui se sont élancés pour goûter à nouveau aux joies de la compétition. La Présidente Nicaise Conteau a remporté son pari : celui de réussir à organiser cette course avec toutes les difficultés que cela comportait en termes d’organisation. Chapeau bas.

Dès le départ de ce trail de 43 km, Géraldo Trulés décide de mener le bal. Au Pk 12, au gîte des tamarins, l’enfant du pays virait en tête, et semblait se diriger sans se faire le moindre souci vers une victoire assurée. Une chevauchée fantastique qui sera de courte durée, Yoann Martin est aux aguets derrière. « Je me suis fait rattrappé vers la Glacière, la descente est très technique, j’ai failli tomber plus de trois fois. J’ai préféré assurer et ne pas prendre de risques » avoue Géraldo qui terminera à la cinquième place.

Car Yoann Martin ne lâchera rien une fois en tête. A un rythme soutenu, très technique, il fit rapidement la jonction dans les hauts et ne se laissera plus jamais rejoindre. Son travail de préparation a fini par payer, et sa convivialité en fait un coureur chaleureux et d’exception. Il remporte cette édition de la Trois-Bassinoise en 04 :15 :56.

Autre surprise et non des moindres, Thierry Chambry accompagnateur en montagne, qui a retrouvé une seconde jeunesse se retrouvait dans son jardin. Nul doute que sa préparation et la connaissance du terrain, ont fait que le champion de la Diagonale des Fous 2007 a voulu se rappeler à notre bon souvenir. Bien lui en a pris. En excellent descendeur, véritable cabri, sa grande maîtrise de la course lui a permis de refaire son retard et de dépasser Géraldo Trulès et Pierre Hoarau. Il s’attribue fort logiquement la 2ème place en 04 :21 :08 à seulement 5 minutes derrière le vainqueur.

Pierre Hoarau, resplendissant sur le parvis de l’Eglise de Trois Bassins, monte quant à lui sur la troisième marche du podium : « J’étais 3ème au sommet avant la glacière où là j’ai rattrapé Géraldo. Hélas je fus repris par Thierry Chambry qui a fini fort sur la fin. C’est un sportif qui a de l’expérience. L’essentiel pour moi est d’avoir réalisé un bon chrono. Je serai sur le trail de minuit avec un plateau de luxe. Qu’on se le dise, car je suis motivé ».

Chez les femmes Maud Combarieu est de retour

Sur l’île pour les vacances et sans doute pour préparer une Diagonale des fous prévue pour 2021, Maud arpente les sentiers de Mafate depuis plusieurs jours. En pleine reconnaissance. A tel point qu’elle en a presque failli oublier de participer à la Trois-Bassinoise ! Maud Combarieu qui a notamment gagné le Grand Raid des Pyrénées en 2012 pouvait craindre la concurrence d’Amandine Dumas qui termine 2ème. Maud a appliqué une stratégie de descente et sa connaissance du terrain et de chaque petit caillou, lui a vraiment permis de faire la différence.

« J’étais vraiment bien tout le long, c’était un peu inespéré vu que depuis mon arrivée mardi, j’avais déjà fait un tour dans la savane et deux tours dans Mafate. Je suis partie sereinement, à mon rythme, et j’ai vite senti que les jambes répondaient. J’ai donc géré jusqu’à Grand Bord. J’ai même profité de la vue magnifique que l’on nous offrait sur Mafate … Je n’avais pas envie de me mettre dans le rouge, j’étais tranquille, dans la descente je me suis lancée, les cailloux n’avaient pas changé de place. Au niveau de la Glacière, j’ai fait ce que je sais faire, descendre dans les cailloux… Et pour ceux qui connaissent, on peut dire que c’est la partie la plus technique qui existe, non ? Mais je ne l’avais pas oubliée, même après vingt ans, et je me suis faite plaisir. Interdit d’avoir une seule seconde d’inattention sur ce sentier, il faut être concentrée » confie la première féminine qui termine en 05 :07 :42
Et puis quand on a bifurqué sur la glacière, j’ai fait ce que je sais faire descendre dans les cailloux… Et pour ceux qui connaissent, on peut dire que c’est la partie la plus technique qui existe, non ? Mais je ne l’avais pas oubliée, même après vingt ans, et je me suis faite plaisir. Interdit d’avoir une seule seconde d’inattention sur ce sentier, ».

A la troisième place, on retrouve Julie Bacco toute émue dans les bras de son coach Stéphane Odules « le travail a payé, j’ai adoré la descente, j’ai géré, et suis confiante pour mon prochain défi La Mascareignes ».

Qu’on se le dise le trail est à nouveau sur les rails. Nouveau rendez-vous sur le Trail de Minuit.

Texte et photos : Gil VICTOIRE

Le classement Hommes
1er Yoann Dumas 04 :15 :56
2ème Thierry Chambry 04 :21 :08
3ème Pierre Hoarau 04 :21 :23

Le classement Femmes
1ère Maud Combarieu 05 :07 :42
2ème Amandine Dumas 05 :19 :25
3ème Julie Bacco 05 :42 :24

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe SDFC se rassure
Article suivantDémarrez le triathlon avec la brasse
Connu et reconnu par les tous les sportifs, boîtier à portée de main prêt à déclencher, Gil Victoire a fait de sa passion de la photo de sport un art de vivre. Tous les week-end, il arpente les sentiers pour figer les plus beaux instants des courses sur la Réunion. Il y a de grandes chances que vous le croisiez lors d’un trail.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici