Dimanche, le Racing Club de Saint-Denis organisait la 12ème édition de la Course Piton Patates sur une distance de 10,4 km avec 780 mètres de D+. L’occasion pour le Cilaosien Giovanni Baret de prendre enfin sa revanche sur une année 2019 un peu terne et prouver qu’il revient en force. Chez les femmes, c’est Sophie Blard qui tire son épingle du jeu en s’adjugeant la première place en terminant 35ème au scratch. Marcelle Puy-Vienne termine seconde avec moins d’une minute derrière elle.

Partis de Montgaillard aux abords de la ravine des patates à Durand à 7h00 du matin, les 205 athlètes présents comptaient parmi eux les cadors du Challenge City Sport Raphaël Huet, vainqueur en 2019, et Jean Louis Robert…

Dès le départ, Giovanni Baret impose son rythme afin de scinder le peloton et tester ses adversaires. C’est avec plus de vingt secondes qu’il devance au PK3 après quinze minutes de course à la zone de loisirs de Saint-François, notamment Mohamed Safaoui, Florian Durque et Raphaël Huet. Une avance qu’il conservera tout au long du parcours pour franchir en grand vainqueur l’arche du triomphe avec 01 :30 d’avance sur le second :

« Je suis habitué des sentiers escarpés et très techniques, à l’image des ilets où j’habite. Le format me convenait, j’ai eu de bonnes sensations. Heureux de l’emporter, notamment pour mon club ACS Grand Sud, surtout avec un plateau si relevé. Mon objectif demeure le Challenge city sport, le trail du volcan et peut être la Mascareignes ».

Mohamed Safaoui, deuxième au général n’a pas trouvé chaussures à son pied. Après sa victoire la semaine dernière sur le trail de l’Eden à Bras-Panon, une mauvaise interprétation du profil de la course l’a induit en erreur : « Je me suis trompé de type de chaussures pensant que c’était un 10 km sur route. J’ai compris un peu tard que c’était en réalité une course de montagne avec un profil de plus de 600m+ sur un terrain boueux. Une âme charitable m’a prêté une paire de chaussures un peu plus adapté »

Une deuxième place largement mérité que Mohamed a su préserver malgré les relances et les attaques de Florian Durque, Formateur au SMA de Saint-Pierre et de «l’ ACS Grand Sud », récent vainqueur de la nocturne de Saint-Joseph qi déclarait à l’arrivée : « J’ai beaucoup préparé la route en début de saison, il me manque un peu de technicité sur les courses de montagne, surtout dans les descentes que j’appréhende, cela reste mon point faible. Je suis resté prudent, je ne pouvais pas suivre Giovanni qui allait très fort. J’ai chuté quatre fois ce qui fait que j’ai perdu pas mal de temps. J’ai dû surveiller le retour de Jean Louis Robert qui termine à 20 secondes. »

De son côté, le jeune cadet Théo Robert s’adjuge la 6ème place au Classement général en00 :54 :56 alors que Vincent Lebon, fils de Guy Noël Lebon de la Plaine des Cafres réalise un très bon chrono avec 00 :54 :27. « Je serai de plus en plus présent sur les trails, il faudrait que je travaille les descentes c’est là où j’ai perdu pas mal de place. Avec des chaussures de pointe j’aurais sans doute mieux accroché sur la terre qui était glissante ».

Au bonheur de Sophie

Côté féminine Marie-Sophie Blard, habituée aux places du podium a redoublé d’énergie et a puisé dans ses dernières réserves pour réussir à s’imposer devant la reine du trail à la Réunion Marcelle Puy-Vienne. « C’est un honneur pour moi d’avoir devancé Marcelle Puy Vienne, j’ai tout donné dans les descentes afin de refaire mon retard ou au premier tour Marcelle me devançait. Je m’entraine plus de deux fois par semaine avec mon coach Franck Rivière. Fractionnés, côtes et pistes je me donne à fond. Aujourd’hui ce n’était pas mon format, je suis surprise. Je serai sur le Grand Raid cette année ».

Pour Marcelle Puy-Vienne, « la pluie a contrarié un peu mes plans, je préfère lever le pied dans les descentes pour éviter la chute. Je suis en effet plus à l’aise dans les montées, tandis que Sophie dévale les descentes à fond. Je me consacrerai d’avantage au relais cette année, ce qui sera le cas avec Gilberte Libel pour le trail des 2 rivières ».

En pleine progression, les courses de montagne ont encore un bel avenir devant elles. Le mixte de cette journée avec la course à pieds 10 km, la randonnée et la marche nordique ont focalisé un grand rassemblement avec comme leitmotiv, bouger et respirer à fond l’oxygène de notre environnement.

Texte et photos : Gil VICTOIRE

Les résultats
1. Baret Giovanni en 50:15
2. Safaoui Mohamed en 51:44
3. Durque Florian en 53:12
4. Robert Jean-Louis en 53:23
5. Huet Raphaël en 53:49
6. Robert Theo 54:06
7. Lebon Vincent 54:27
8. Hoeksema Julien 55:07
9. Celeste Anthony 55:16
10. Hoarau Pierre 55:36
11. Narayanin Eddy 56:01
12. Payet Fredie, Lucet 56:11
13. Vanwalscappel Julien 56:15
14. Imbrosciano Yannick 57:03
15. Noel Alain 57:37
16. Baret Didier 57:38
17. Garsany Christophe 57:40
18. Fontaine Loic 58:08
19. Begue Alexandre 58:25
20. Sooben Laval Cliff 58:27
21. Grondin Gianny 58:44
22. Cellié Gaspard 58:44
23. Bardel Francois 59:07
24. Moutouvirin Loïc 59:10
25. Rouget Jean-Willy 59:26
26. Ramin Mael 59:34
27. Sault Eddy 59:45
28. Perrault Vincent 59:59
29. Grondin Anthony 1:00:01
30. Ah Son Frederic 1:00:22
31. Michel Patrice 1:00:33
32. Robert Antione 1:00:53
33. Tilmont Lionel 1:01:37
34. Naranin Dimitri 1:01:51
35. Blard Marie Sophie 1:02:00
36. Rouge Yannick 1:02:16
37. Etheve Joël 1:02:44
38. Puy-Vienne Marcelle 1:02:58
39. Podrezo Henri Claude 1:03:27
40. Jean Baptiste Mathieu 1:03:38

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe Club portois se distingue
Article suivantLe Swimrun Express de Saint-Denis sur les rails du succès
Connu et reconnu par les tous les sportifs, boîtier à portée de main prêt à déclencher, Gil Victoire a fait de sa passion de la photo de sport un art de vivre. Tous les week-end, il arpente les sentiers pour figer les plus beaux instants des courses sur la Réunion. Il y a de grandes chances que vous le croisiez lors d’un trail.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici