Comme chaque année  depuis  2016,  l’association  Bek  la  barre  organise ce dimanche une  compétition  de  street  workout, freestyle  sur  la  Réunion,  à  destination  des  pratiquants  locaux  et  attractive  pour  de  nombreux athlètes internationaux. Le niveau des athlètes réunionnais n’ayant cessé d’évoluer,  il  est  temps  dorénavant  de  faire  briller la Réunion et sa jeunesse  à l’international.

La  qualification  réunionnaise  pour  les  championnats  du  monde  de  street  workout  2022  (FREESTYLE et FORCE) se déroulera sur le parc de street workout situé sur le front de mer du Port (face à la piscine) en présence des meilleurs athlètes venus de toute l’île.

Cet événement de tout premier ordre, est organisé en partenariat avec l’association Bek la barre (BLB) et la  municipalité  du  Port.  Le vainqueur  des  épreuves  de  freestyle  sera  qualifié  pour  les  championnats  du  monde qui se dérouleront les 20 er 21 août à Riga (Lettonie), prestigieuse compétition internationale street workout  organisée par la wold street workout & calisthenics federation (WSWCF) en présence des meilleurs athlètes mondiaux.

Le vainqueur des épreuves de set & reps (poids de corps) sera qualifié pour les championnats de France de tractions qui se dérouleront à Paris au mois de septembre, organisés par la fédération nationale de street workout & calisthenics (FNSWC)

Après 2 années d’absence de compétitions internationales dues à la crise covid, les athlètes sont plus qu’impatients de pouvoir s’exprimer à nouveau devant le public réunionnais.

Un jeu‐concours a été organisé sur Facebook avec un tirage au sort le jour de la compétition avec des nuits d’hôtel à gagner offertes par notre partenaire Hôtel les Aigrettes à Saint‐Gilles, ainsi que des lots de produits d’hygiène offerts par SODIBEL.

LES ÉPREUVES STREET WORKOUT

Freestyle : Les épreuves de freestyle se jouent sur 2 manches. On note les candidats en fonction de leur maîtrise des figures statiques, leur créativité (combo de freestyle) et la transition dans les enchaînements. A l’issue de chaque  passage  une  notre  sera  attribuée  à  chaque  élément,  le  vainqueur  étant  celui  avec  la  meilleure moyenne générale à la fin.

Set and reps (force) : Sur 2 manches, consiste à un travail d’endurance de force au poids du corps (maximum de répétitions de tractions, dips, muscle‐up…)

Streetlifting  (force) :  Sur  2  manches,  consiste  à  tester  sa  force  pure  (traction  32  kgs,  dips  avec  charges  additionnelle de 48 kgs).

L’ASSOCIATION BEK LA BARRE

Bek la barre a pour vocation de démocratiser la pratique sportive, de promouvoir les sports urbains et de les utiliser comme outils de réussite éducative et d’insertion.

Depuis 2013, à travers nos différents évènements et rassemblements dans toute l’Île et grâce à notre page Facebook (140  000  abonnés  à  ce  jour),  nous  militons  pour  le  développement  de  la  pratique  du  street  workout et la démocratisation des pratiques sportives innovantes à La Réunion.

Bek  la  barre  utilise  le  street  workout  comme  support  afin  de  prévenir  la  violence  et  la  délinquance,  véhiculer  des  valeurs, favoriser  la  cohésion  sociale  entre  quartiers  et  villes,  aider  à  l’épanouissement des individus, et répondre à la problématique de santé publique.

En 2015 la commune du Port a investi dans l’aménagement d’une aire dédiée au street workout et au vu de la demande croissante, d’autres  projets  sont  apparus  partout  dans  l’île.  Environ 60 à  ce  jour.

Aujourd’hui l’association Bek la barre intervient aussi à Saint‐Louis sur les quartiers prioritaires de la ville (QPV) de Roche Maigre, Le Gol, Zac Avenir, Palissade et Rivière Saint‐Louis, ainsi que  au  Tampon et Saint‐Pierre. Les encadrants sont détectés dans les quartiers et formés par des organismes partenaires.

Organiser cet  évènement  permet  au  public  de  découvrir  des  pratiques  sportives  innovantes  et  accessibles,  de  mettre  en  avant  le  talent  des jeunes Réunionnais  et de promouvoir un mode de vie sain à travers les sports urbains. Cet évènement contribuera également au rayonnement et à la valorisation de l’image et du dynamisme de la ville du Port.

Photo Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentDes performances au Chaudron
Article suivantJapon – France : 23-42
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici