L’échéance se rapproche à grands pas. Dans un peu plus de deux semaines, direction le Japon pour les premiers Jeux Olympiques de surf. La Réunionnaise Johanne Defay est confiante avec ses récentes victoires. Elle se concentre sur ses entrainements dans les Landes. La nouvelle numéro 2 mondiale, assure qu’elle « sera prête » pour Tokyo et entend bien ne pas y aller pour faire de la figuration.

Dans quel état d’esprit es-tu à trois semaines des JO alors que tu viens de remporter l’étape du Surf Ranch et que tu es désormais n°2 mondiale ?

Je suis plutôt en bonne position et je suis contente d’être dans cette position. C’est la première fois que je suis deuxième au classement aussi tard dans la saison. Je suis très contente d’avoir pu être dessus au Ranch. J’ai désormais trois semaines pour me poser et ne penser qu’aux Jeux Olympiques. J’ai eu pas mal d’échéances ces derniers temps. Les Jeux sont la prochaine et j’ai maintenant à envie d’être à 100% dedans.

Quel va être ton programme d’ici le départ pour Tokyo ?

Je vais continuer ma routine, je vais rester dans les Landes, m’entraîner, surfer, tester mes planches. J’ai besoin de m’entraîner physiquement car je n’ai pas pu le faire comme d’habitudes ces dernières semaines suite à ma blessure au genou. J’ai enfin un créneau de trois semaines pour me préparer et entrer ma dans bulle hors compétition. J’ai aussi de la famille qui va venir me voir ici.

Forcément, ton objectif aux Jeux doit être élevé…

Oui (sourire). J’essaye de prendre nos premiers Jeux pour de l’expérience. On a tous beaucoup de réglages à faire et ça va être pour tout le monde pareil. Je veux dire, qu’il n’y a personne dans le surf qui a déjà fait une Olympiade avant les autres. Je suis plutôt contente d’être dans cette position, et ouverte à intégrer beaucoup de choses sur cette olympiade
Les conditions seront assez petites et, généralement, je performe quand c’est comme ça sur le tour mondial. La tactique va être primordiale, ça va être à qui aura la meilleure vague. Il va me falloir ces trois semaines à venir d’ici le départ car je ne suis pas encore totalement prête. Je le serai dans trois semaines !

Texte et photos FFS

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentLe Lacanau Pro annulé
Article suivantFermeture provisoire des piscines en juin et en juillet 2021
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici