C’était un match très attendu. Celui opposant le SDFC à l’équipe des Makes pour le 7ème tour de la coupe de France hier à Saint-Pierre. Le petit poucet contre le favori, prétendant à la victoire. Mais les Saint-Louisiens n’ont rien pu faire face aux Dionysiens qui les ont menés de bout en bout. Le score de 9 à 1 est sans appel.

Le SDFC a infligé hier une véritable leçon de football à l’ASC Makes prenant l’avantage dès l’entame de jeu, et marquant en l’espace de 15 minutes trois buts décisifs. Chaos, les Saint-Louisiens, débordés dans leur défense et manquant de souffle en attaque ont subi les assauts incessants des Dionysiens très en forme. Sans surprise, le SDFC, grand favori, a largement dominé le match ce jeudi après-midi au Stade Michel Volnay de Saint-Pierre.

Avec trois buts de Bacary, deux buts de Diallo et un but de KBidy, les Makois sont menés 5-0 à la mi-temps.
Le 6e but est signé Mamoudou Diallo. L’ASC Makes réduit le score avec un but d’Anthony Palany, avant d’encaisser un nouveau but de Diallo. Jimmy Simouri marque à son tour, quelques minutes avant le 9e but.

C’est donc le Saint-Denis FC, vainqueur du 7e tour de la Coupe de France face à l’ASC Makes (9 – 1) qui représentera La Réunion en métropole les 27 ou 28 novembre pour la suite de la compétition.
Les joueurs du Saint-Denis FC l’ont emporté (9 -1) face aux joueurs de L’ASC Makes de Saint-Louis véritablement asphyxiés. Ils n’ont jamais retrouvé le chemin des buts en fin de seconde mi-temps. Débordés par une équipe adverse très tactique et très inspirée, l’ASC Makes n’a pas su rebondir. Manque d’occasions, fébrilité de certains joueurs et perte de confiance ont laminé leurs espoirs de remontada.
L’équipe du chef lieu se qualifie pour la suite de la compétition. Ils affronteront une équipe métropolitaine en 8e de Coupe de France dans quinze jours. Les footballeurs réunionnais défieront le Pau Football Club ou le Canet Roussillon Football Club.

Pour Ismaël Locate, le « SDFC a fait un match plein tant au plan physique que technique. Les joueurs ont fait un pressing constant sur le porteur du ballon libérant, des talents individuels au service du collectif. C’est une victoire acquise avec brio par les Dionysiens face à des jeunes Makois qui ont eu l’immense mérite de disputer ce 7e tour de la coupe de FRANCE, ce qui était inimaginable en début de saison ».

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentVincent Séry sur le rallye des 1 000km
Article suivantRelais Marathon de Saint-Benoît 45ème édition
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici