Christophe Chenut est un homme heureux. Le président de la Ligue de Badminton de La Réunion a réussi son pari, celui de relancer le tournoi international de badminton. La ligue et les organisateurs avaient mis les petits plats dans les grands au gymnase de Champ Fleuri.

Ce week-end s’est déroulé le sixième Tournoi International de Badminton (TIB) au gymnase de Champ-Fleuri. « Ce tournoi a été créé dans l’objectif d’organiser une grande fête du badminton dans l’océan Indien, indique Christophe Chenut. Malheureusement, cette année nous étions bloqués au niveau liaisons aériennes et on n’a pas pu accueillir les joueurs de la zone. Mais le plateau était relevé avec la venue de 5 joueurs de l’équipe de France ainsi qu’une joueuse indonésienne. Sans oublier les meilleurs locaux, pour ne citer que le numéro Un réunionnais, Loïc Bertile ».

Du beau monde donc, venu de l’hexagone avec chez les dames Marie Batomene (classée n°2 française et 58e joueuse mondiale),  Léonice Huet (n°3 française, 79e mondiale), Sharone Bauer (n°4 française et 66e mondiale) ainsi que l’indonésienne Rosy Pancasari qui évolue depuis un an en France où elle est n°24. Chez les hommes, on retrouvait Arnaud Merkle n°5 français, 98e mondial et William Villeger, n°3 français et 66e mondial participent aussi au tournoi.

Un tournoi qui s’est déroulé dans une bonne ambiance, au rythme soutenu des matchs qui se sont enchainé tout le week-end. Le public ravi des échanges et des passes d’armes n’a pas manqué de soutenir les joueurs réunionnais qui sont arrivés jusqu’en quarts de finale, prouvant le bon niveau du badminton local. L’occasion pour les joueurs réunionnais d’affronter le gratin de la discipline. De quoi redonner un nouveau souffle à ce sport qui comme bien d’autres a largement souffert de la crise sanitaire, Covid oblige. Pour Christophe Chenut, « les Réunionnais n’ont pas démérité. Avec le manque d’entrainements et surtout de confrontations cette année, ils ont enfin eu l’occasion lors de ce tournoi de se mesurer aux meilleurs Français. C’est pour moi un bilan plus que positif. C’était un coup de poker que nous avons relevé avec succès grâce à l’aide de la Ville de Saint-Denis qui a largement contribué à la réussite de ce challenge. Cela fait plaisir aussi de voir des étoiles dans les yeux des joueurs, de vivre des moments forts avec un public venu nombreux dans les tribunes. Que demander de plus ? » conclue le président de la Ligue.

Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour la septième édition qui aura lieu du 9 au 11 juillet 2022 au Petit Stade de l’Est. Une compétition qui précèdera l’Open International de Badminton qui se déroula sur le même lieu du 13 au 17 juillet 2022. Avec un prize money de 25 000 dollars et la participation, on l’espère de 20 nations. De quoi redonner un nouvel élan à la discipline à La Réunion.

Texte et photos Pierre Marchal

TIB 2021 Finales

Simples hommes A
Merkle (FRA) bat W. Villeger (FRA) 21-12, 22-20

Simples hommes B
Caminade (REU) bat N. Chan Fook (REU) 21-10, 22-24, 21-12

Simples dames A
Huet (FRA) bat M. Batomène (FRA) 21-18, 17-21, 21-12

Simples dames B
Curpanen (REU) bat V. Clain (REU) 21-10, 18-21, 21-13

Simples cadets
Naze (REU) bat M. Laureau (REU) 21-14, 21-18

Simples minimes garçons
Lieutier (REU) bat S. Rivière (REU) 21-15, 21-10

Doubles hommes A
Begga/Merkle battent Fuchs/Villeger 21-19, 22-24, 21-17

Doubles hommes B
Houry/Laï Wan Chut battent Chan Fook/Laï Cheung Kit 21-15, 21-23, 21-18

Doubles dames A
Batomène/Huet battent Bauer/Pancasari 21-8, 21-14

Doubles dames B
Fontaine/Santos battent Dehais/Gonneau 20-22, 21-14, 21-16

Doubles minimes garçons
Hoareau/Leutier battent Hoarau/Rivière 21-16, 21-18

Doubles mixtes A
Merkle/Batomène battent Villeger/Bauer 23-21, 21-16

Doubles mixtes B
Gaudens/Santos battent Caminade/Menuge 21-10 21-11

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentMax BERTONE sélectionné pour les Mondiaux en Russie
Article suivantCalendrier des Challenger Series 2021
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici