C’est en Andalousie dans le sud de l’Espagne que le Championnat espagnol de Superbike (ESBK) démarre la saison 2022. Pour cette nouvelle année dédiée à la vitesse, Enzo «F asty Foxy » Hoarau sera à nouveau rookie. En effet, durant l’intersaison, le team veillant au développement d’Enzo a pris la décision de le faire monter de catégorie.

Désormais âgé de 13 ans, le réunionnais sera de nouveau opposé à de fins connaisseurs de catégorie en pré-moto3. Porte d’entrée du MotoGP, la série est particulièrement disputée et le niveau très relevé est surveillé en permanence par les chasseurs de talent des écuries professionnelles.

C’est sur le circuit sur lequel il avait disputé la dernière course 2021 en signant un podium que le saint-joséphois disputera sa première course 2022. Au guidon d’une nouvelle moto plus puissante (Béon pré-moto 3) en catégorie supérieure, le plus jeune pilote du plateau a pu effectuer des tests officiels prometteurs le week-end du 20 Mars. «J ’ai rapidement pris mes repères au guidon de cette nouvelle moto.» se réjouissait Enzo. « Elle est un peu plus grande mais surtout plus puissante. On va plus vite !»

Lors des tests officiels de pré-saison, Enzo avait signé les meilleurs chronos lors des séances du Dimanche en configuration course. Même si Fasty Foxy a désormais ses quartiers sur le circuit Angel Nieto, il doit composer avec un nouveau comportement: « Même si je ne prends pas plus d’angle avec cette moto, les vitesses d’entrée sont plus importantes. Evidemment en courbe et en sortie, il faut doser différemment avec cette puissance. On peut mieux accélérer.» Avec ce nouveau gabarit de moto, le rookie de 13 ans aura rapidement trouvé sa position idéale pour être confortable à des vitesses pouvant atteindre 250km/h sur certains circuits en pré-moto3.

A l’occasion de cette nouvelle saison, la programmation sera réglementairement modifiée : «Il vont enlever 700 tours/min, il va falloir s’habituer rapidement !» précisait le pilote avant de repartir pour une session de cross en vue de travailler son équilibre.

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentCouzinet éliminé en Israël
Article suivantDes finales qui promettent
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici