Lors de la première course de l’étape belmontaise du Championnat de France de Supermotard ce week-end, le jeune Réunionnais Enzo Hoarau a lourdement chuté alors qu’il était en cinquième position. Bilan : double fracture confirmée.

Les symptômes ne laissaient pas grand doute quant au type de fracture de l’avant-bras gauche d’Enzo. Après examens radiologiques à l’hôpital de Saint Affrique, le diagnostic est clair : double fracture radius/cubitus gauche avec déplacement. Fort heureusement, l’articulation n’est pas touchée et le cartilage pas davantage.

Après entretien téléphonique avec le chirurgien spécialiste des membres supérieurs habitué d’intervenir sur les pilotes professionnels, décision a été prise de repousser à demain une opération du bras gauche d’Enzo. Le membre du pilote est donc plâtré et protégé pour se diriger vers la structure hospitalière spécialisée pour ce type de pathologies.

Concernant la blessure au front, il s’agit d’une entaille très profonde de 2cm sur la partie gauche au-dessus de l’arcade provoquée par le masque lors de la lourde chute du pilote. Grosse entaille de 4cm de large et 8cm de long. Pour traiter cette blessure, le médecin a évidemment pratiqué une anesthésie pour chirurgie faciale. Le muscle n’est pas seulement coupé mais déchiré, ce qui nécessite une chirurgie particulière et pas simplement quelques points de suture.
Des examens complémentaires ont été effectués pour s’assurer de l’absence d’autres traumatismes.

Pas de traumatisme crânien, et aucune autre pathologie décelée…

La chute est survenue à haute vitesse dans la ligne droite opposée alors que le pilote est en 5° vitesse pleine charge. Sa vitesse est estimée à un peu moins de l00km/h

Enzo a plusieurs ecchymoses et est évidemment très courbaturé aux membres .. Une minerve a été posée pour protéger les cervicales et les muscles du cou afin de permettre son transport dans de bonnes conditions.

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentCannelle Bulard positive au Covid
Article suivantVolkanhanditour : Pari réussi
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici