Pressenti pour être le leader d’attaque cette année avec l’Olympique de Marseille, Dimitri Payet n’est pas apparu au meilleur de sa forme lors des matchs amicaux. Inquiétant, lorsqu’on sait que Marseille joue la Ligue des Champions cette année.
Dimitri Payet a des problèmes de poids, ce n’est un secret pour personne et c’est un souci qui ne date pas d’hier.

Les réseaux sociaux, par tradition particulièrement cruels dans ce type de situation, n’ont pas été tendres avec le réunionnais :
« Payet a le même boule que Kim Kardashian » « Faut dire à Dimitri que le combo Kebab frites Coca n’est pas recommandé avant un match de foot » … Voici entre autres les attaques qu’a subi le joueur de l’OM ces derniers jours.
Évidemment, ces critiques sont ordurières, surtout pour un joueur d’une telle classe, et font fi de son immense carrière en Équipe de France ou en club.
Toujours est-il qu’en match amical, face au Bayern de Munich, Payet n’a joué qu’une mi-temps : Assez pour comprendre que physiquement, le joueur n’est pas prêt : Manque de vitesse, incapacité à répéter les efforts, justesse technique aléatoire… De nombreuses carences ont été mises en lumière durant cette rencontre.
Le seul « bon » match de préparation du Réunionnais a été celui face au FC Pinzgau, club de… 3ieme division autrichienne. Dimitri Payet a marqué certes, mais la faiblesse de l’adversaire fait relativiser sa performance.

Cette saison sera compliquée pour l’OM : Le club sera sur tous les tableaux, et devra faire bonne figure en Ligue des Champions.
Si Payet n’est pas performant, l’OM n’y arrivera pas, c’est une certitude.
Au poste de meneur de jeu, personne ne peut suppléer le Réunionnais. Il est indispensable au jeu des phocéens. L’effectif marseillais est limité, et les solutions de rechange peu nombreuses.
Dimitri doit endosser le rôle de cadre, à la fois sur le plan technique mais aussi dans les vestiaires.
Tout le monde le sait : En football, un joueur qui n’est pas performant sur le terrain ne sera pas écouté par ses partenaires. Même si celui-ci est capitaine.
Dimitri Payet se doit donc de retrouver la forme. Même s’il a consenti à une grosse baisse de salaire, rien ne lui sera pardonné.

Texte : Kevin PAYET
Photo : Pierre MARCHAL

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentL’USSM devient leader
Article suivantStreet workout : Mérion le plus fort
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici