Côté météo comme côté résultats, on ne pouvait espérer mieux de cette troisième journée de l’open de Beach Tennis des Brisants ! Le beau temps a été de la partie tout du long, il a joué son rôle sans jamais embarrasser les compétiteurs. Cette journée a vu le début du tableau du Tournoi de 35.000 dollars.

Excellente nouvelle : tous les Français classés têtes de série se sont qualifiés pour les 1/4 de finale !
Théo Irigaray, meilleur français, était associé à l’Italien Alessandro Calbucci : ça passe !
Même chose pour Nicolas Gianotti et son partenaire italien Matia Spotto.
Enfin, Mathieu Guegano et l’Espagnol Gérard Querol Rodriguez ont également rejoint le stade des quarts de finale.
Cinq autres paires composées de joueurs de différentes nationalités se sont jointes à ces trois-là.
Chez les filles, les sœurs Hoareau, Mathilde et Marie-Eve, passent à l’étape supérieure, accompagnées par l’autre équipe 100% française, Maïre Bray et Magali Garnier.
Une troisième paire incluant la joueuse française Lola Barrau associée à la joueuse allemande, Margarete Pelster, sera également de la fête.
La finale mixte s’est déroulée ensuite, d’un côté le Français Nicolas Gianotti associé à l’Italienne Nicole Nobile, de l’autre, l’Italienne Giulia Gaspari en team avec le joueur espagnol Antonio Miguel Ramos Viera. Résultat sur brisants.tr-esolutions.com
Deux autres finales ont eu lieu ; Maïré Bray et Enola Hochdoerffer gagnent la finale des Filles U18 ; et le U18 garçons est remporté par Thomas Portolleau et Mahe Bourjea.
Autrement dit, une journée tricolore, dont le sommet a peut-être été une folle animation qui a vu se mélanger grands champions et jeunes espoirs du beach tennis réunionnais. Selon les témoins, il était difficile de dire lesquels y ont pris le plus de plaisir. Enfin, pour les amateurs de fun, ce serait dommage de passer sous silence les pom pom girls et les pom pom boys (mais oui, mesdames, ça existe et ça devrait vous inciter à venir plus nombreuses !) qui ont animé les entractes !
Et comme dit l’autre, vivement demain !

Photos DR

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentEnzo Hoarau dans le vent
Article suivantEnzo prend ses marques
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici