Les grimpeurs réunionnais continuent leur ascension pour décrocher une place en équipe de France. Max Bertone a remporté une très belle troisième place samedi en minime à Anse et rejoint ainsi sa sœur Oriane en équipe de France.

Max Bertone du club 7alouest et membre du pôle espoir outre-mer obtient la 3ème place en minime du sélectif en équipe de France de difficulté jeunes, samedi dernier à Anse. Il se sélectionne donc pour représenter la France aux championnats d’Europe jeunes au début du mois de mai en Russie.
Chez les minimes Akyan Etchar du club 7alouest et membre du pôle espoir outre-mer et Quentin Parachoudu club 7alouest terminent respectivement 7ème et 14ème.

Chez les cadets, Tolani Etchar et Sam Poullain tous deux du club 7alouest et membres du pôle espoir outre-mer finissent à la 5ème et 6ème place. Louis Fechoz du club Austral Roc termine 13ème.
Chez les juniors Kintana Iltis du club Austral Roc et évoluant au Pôle France de Voiron, obtient la 4ème place.
En attendant les résultats de la Nouvelle Calédonie, le classement des sélectifs en Equipe de France de vitesse est actuellement gelé. La cadette Manon Lebon du club Austral Roc et membres du pôle espoir outre-mer était d’ores et déjà sélectionnée pour participer au championnat d’Europe jeunes au début du mois de mai 2021 en Russie, mais elle montre qu’elle est au niveau en réalisant les minimas des séniors….

De son côté, Oriane Bertone (7a l’ouest) Membre du pôle espoir d’Escalade de l’Outre-Mer devait passer par l’étape d’un sélectif national à Fontainebleau pour s’offrir le premier ticket de sa jeune carrière en coupe du monde senior de bloc. C’est chose faite le 06 mars dernier où les meilleures bloceuses françaises se sont affrontées sur deux circuits de type coupe du monde. Oriane est la seule à enchaîner les 5 blocs du premier circuit ce qui la propulse 1ère du classement provisoire….

Photo : Pierre Marchal

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRéunion en préfecture avec le CROS
Article suivantLa machine à remonter le temps
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici