Les demi-finales du championnat de La Réunion de boxe anglaise, vendredi soir au Moufia, ont rendu des verdicts conformes à la logique. Finales samedi 7 décembre à Flacourt.

Il fallait attendre le dernier combat de la soirée, vendredi soir au gymnase du Moufia, pour voir une des demi-finales du championnat de La Réunion ne pas aller à son terme. Les deux Sainte-Mariens du CBASM Saïd et Souton se sont en effet livré une rude empoignade qui a logiquement tourné à l’avantage du plus petit des combattants, plus précis dans le combat rapproché.

Auparavant, si la logique a été globalement respectée, envoyant les favoris vers les finales qui se disputeront samedi 7 décembre à Flacourt, la solide assistance n’avait guère eu l’occasion de saluer les boxeurs, certes valeureux et généreux, mais pour la majorité imprécis et dans l’à-peu-près. Sigismeau et Germane en découdront en finale des moins de 60 kg, Hoarau et Almart chez les moins de 69 kg tandis que Traoré retrouvera un autre compagnon de club en finale des moins de 91 kg en la personne de Saïd.

Les résultats
Demi-finales du championnat de La Réunion de boxe anglaise, vendredi 29 novembre, gymnase du Moufia. Finales le samedi 7 décembre au gymnase de Flacourt Sainte-Marie.

Juniors -75 kg
Anthony Hoarau (BC Cygognes) bat Enzo Capounda (BC Cygognes)

Seniors
-60 kg : Sullivan Sigismeau (UPSD) bat Yann Cresson (CBASP)
-60 kg : Alexis Germane (CBASM) bat Théo Poujarédy (Vincendo)
-69 kg : Clément Almart (CBASM) bat Valentin Vassal (UPSD)
-69 kg : Sébastien Hoarau (UPSD) bat Youcef Isigni (CBASM)
-75 kg : Antoy Charkane (UPSD) bat Stéphane Tanjama (Dagard BC)
-81 kg: Benjamin Imouza (BC Cygognes) bat Fred Cazambo (ABAOI)
-91 kg: Fodré Traoré (CBASM)  bat Arzoule Malouet (Dagard BC)
-91 kg : Faissoil Saïd (CBASM) bat Médérick Souton (CBASM)

Texte et photos: Jean Baptiste Cadet

Rate this post
   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentMégavalanche, les paris sont ouverts
Article suivantSépéroumal éteint Beauséjour
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici