Le pilote réunionnais Nazim Bangui dispute ce week-end le Rallye Castine, Terre d’Occitanie, première confrontation de la Stellantis Motorsport Rally Cup sur cette surface cette saison. Le Dionysien, bien arrivé au Nord de Toulouse a pu dérouler ce matin, Vendredi une courte séance d’essais.

« Le tracé utilisé de 2km environ est la super spéciale de l’an passé » relatait l’ancien pilotede karting. « Aux dires des pilotes présents qui ont déjà disputé ce Rallye, le tronçon de ce matin est assez représentatif. Nous avons pu dérouler 30 à 40km d’essais pour valider un set up de base.»

En lice pour le trophée U25 à bord de la Peugeot 208 Rally4 couvée par PH Sport, l’équipage a donc eu l’occasion de reprendre ses marques en vue des deux étapes de Samedi et Dimanche.

A l’occasion de cette courte séance d’essais, Nazim a embarqué pour un passage son coach Stéphane Lefebvre. « On a longuement débrieffé pour monter d’un cran. Globalement, il a vraiment pu mesurer un step de franchit depuis la dernière fois qu’il était monté à bord avant le Terre des Causses. Ca va donc dans le bon sens et son expertise me permet de comprendre les zones de travail qu’il me reste poru progresser. Et il y en a encore beaucoup!» souriait le pilote.

L’exercice du Rallye Terre en Championnat de France a ceci de particulier que les reconnaissances se font le matin de chaque étape à bord de la voiture de course mais évidemment à allure réduite. Au terme de ce seul et unique passage de reconnaissance, direction le parc d’assistance pour un ultime check et d’éventuelles modifications de réglage avant d’affronter le chrono.

Avec une étape de Samedi dont le plus long tracé de 19km est le même que l’an passé, les engagés 2021 bénficient évidemment d’un avantage certain. « Je ne vais pas pour autant jouer la basse,» assurait le réunionnais. « On est là pour apprendre mais aussi marquer de gros points en U25. Certains ont un avantage mais même si rien ne vaut la sanction de la course, j’ai pu visionner cette spéciale en vidéo et c’est assez formateur en ce qui concerne les pièges éventuels.»

Place maintenant au cérémonial traditionnel d’avant course avec le shooting photo pour Stellantis et des équipages qui étrenneront leurs nouvelle combinaison de course.En ce qui concerne le staff technique, derniers ajustements avant la présentation de la voiture numéro #31 aux vérifications techniques pour mise en parc fermé jusqu’à demain matin.

 « Pour ce qui nous concerne Valentin et moi, une soirée clame avec visionnage des vidéos de l’an passé, puis une bonne nuit de sommeil avant de monter dans l’habitacle demain matin pour les reconnaissances et la première étape.» concluait Nazim Bangui. Cette première étape comporte deux boucles de 3 épreuves de vitesse pour 88km face à la montre.

Photos Damien Saulnier

   Envoyer l'article en PDF   
Article précédentRéhane Gany fin prêt
Article suivantLa “Boucle du Bassin Vital”, nouvelle version
Pierre Marchal
Installé à la Réunion depuis 28 ans. Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, puis fondateur d’une agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici